Comment ça marche ?
Le cas de cet immeuble coudekerquois a valeur d’exemple. C’est en effet la première fois en France que la loi « Justice de proximité », votée en avril 2021, va au bout de son application. Cette loi prévoit que les biens immobiliers saisis par la justice pourront désormais être mis à la disposition d’associations ou de fondations.

700 000€ de travaux obtenus auprès des pouvoirs publics

En l’occurrence, cet immeuble était dans le collimateur depuis 2006 et un premier arrêté d’insalubrité. Quelques travaux du propriétaire avaient permis de continuer de louer les 9 appartements, mais un nouveau contrôle en 2017 relevait d’autres points dangereux : escaliers cassés, irrégularités électriques, présence d’amiante et de plomb.

Les travaux de remise en état n’ayant pas été réalisés, l’État a fini par condamner le propriétaire et procéder à la confiscation de l’immeuble. Il sera rénové, et mis à disposition d’une association, pour reloger d’autres personnes dans le besoin, de manière digne et avec un accompagnement social.

 

 

Publié le: 25 janvier, 2023Categories: Divers, SolidaritéVues: 34

Partagez cet article sur vos plateformes préférées