Au regard des nombreux nuages qui s’amoncèlent au-dessus des villes, cette fin d’année n’est pas simple à gérer au quotidien.

“ Ne nous y trompons pas : si les maires sont dans la nécessité de mettre en place des plans de sobriété énergétique, c’est bien l’État qui les y contraint ! ”

100 % débrouille Comme lors de la distribution des masques (que l’État n’a finalement jamais fournis !), les Maires doivent se débrouiller seuls face à cette crise sans précédent de l’énergie.

“ C’est pour cela qu’à Coudekerque-Branche, des mesures de bon sens, sans impacter le porte-monnaie des Coudekerquois, sont prises pour faire face à ces contraintes nouvelles. ”

Vous êtes nombreux à le comprendre et je vous en remercie. Alors, à force de multiplier astuces, techniques et débrouilles financières, nous sommes parfois confrontés à des difficultés passagères. J’invite ceux, qui n’ont pas encore compris que nous sommes dans une période nécessaire au changement de comportement face à l’immense défi énergétique et climatique qui nous attend, d’en prendre conscience aussi.

Je comprends que c’est difficile à appréhender, surtout lorsque le grand public apprend qu’en même temps la moitié du parc nucléaire français est à l’arrêt… Pour ma part, je préfère toujours mettre de  l’huile dans les rouages plutôt que de l’huile sur le feu et c’est pour cela que :

“ grâce à notre bonne gestion : nous avons pu prendre des décisions moins extrêmes que d’autres communes qui elles ont dû, par exemple, ne pas chauffer du tout les salles de sports, voire fermer certains bâtiments publics. ”

“Au moment de la situation de quasi faillite de la ville, j’ai baissé mon indemnité de Maire de 30 %. Je connais donc la force des exemples et c’est pour cela qu’il n’y aura pas de chauffage dans mon bureau durant tout l’hiver.”

Bonnes fêtes de Noël et de fin d’année que je vous souhaite les meilleures possibles.

 

Publié le: 28 novembre, 2022Categories: EditoVues: 168

Partagez cet article sur vos plateformes préférées