Depuis plusieurs années, nous verdissons et colorons Coudekerque : l’aménagement urbain et la nature en ville font partie de nos priorités. Et le résultat est au rendez-vous : Coudekerque est la ville la plus arborée de l’agglomération et la ville-nature par excellence.

Nous optimisons nos espaces verts – tous les habitants habitent à 150 mètres maximum d’un espace vert, square ou jardin public, alors qu’en moyenne en France c’est à 750 mètres ! – et grâce aux nouveaux aménagements, nous allons offrir des bulles de respiration dans toute la ville.
En effet, l’urgence climatique et ses transitions sont des réalités et nous devons déjà apporter des réponses locales !

“Cadre de vie sain, biodiversité en ville, constructions durables, mobilités douces, sobriété énergétique et alimentation sûre sont déjà des aspects de la vie quotidienne à Coudekerque-Branche, depuis plusieurs années.”

Et à l’heure, en ce mois d’avril, de l’épineuse question du vote du budget communal, nous allons jongler avec les priorités afin de continuer à améliorer votre quotidien.

“Malgré l’inflation qui grève les budgets de fonctionnement des villes, à Coudekerque, nous nous donnons les moyens de conduire les transitions car elles sont essentielles pour protéger les habitants et continuer à mieux vivre demain.”

Cela passe par l’intensification du programme de désimperméabilisation des sols, ou encore la mise en oeuvre d’un plan pluriannuel de création d’îlots de verdure et de fraîcheur, de réalisations supplémentaires de cours de récréation végétalisées, d’investissements sur la rénovation énergétique du patrimoine communal (4 millions d’euros en 2024 !) mais aussi par des exercices de sensibilisation aux pratiques et bons comportements à adopter.

D’ailleurs, afin que chacun puisse être accompagné dans les actions à mener à court et long termes pour atténuer les impacts des transitions et du dérèglement climatique, un bâtiment communal libéré va accueillir « La maison de Mario, le lieu des transitions », pour permettre à tous d’avoir des réponses concrètes à ces sujets qui sont de plus en plus présents dans nos vies.

“Le rôle de l’élu est plus complexe que jamais, car pour l’environnement et la lutte contre la fièvre climatique, il nous faut prendre des décisions dont les résultats ne se verront que dans de nombreuses années et qui sont souvent peu plébiscitées aujourd’hui.”

Or, le fait d’avoir lancé ces chantiers d’envergure de « ville au naturel », il y a plusieurs années, avec un temps d’avance, permet d’avoir déjà creusé le sillon de la ville nature et d’avoir votre confiance – car les résultats sont là !

 

Publié le: 25 mars, 2024Categories: EditoVues: 123

Partagez cet article sur vos plateformes préférées