Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

Culture

Orgue et préjugés

La ville a remis à neuf l’orgue de l’église du Sacré Coeur, classé Monument Historique. Un magnifique instrument qui est bien trop souvent méconnu. Découvrez l’histoire de l’orgue et levez quelques idées reçues.

Idée reçue n° 1 : c’est un instrument religieux catholique
Apparu sous l’Antiquité en Grèce vers 246 av. J.-C., l’orgue est d’abord un instrument hydraulique avant de devenir un instrument à vent. Ce n’est qu’au Moyen-Âge que l’orgue fait son entrée dans les églises où il accompagne les offices. Mais il est tout autant utilisé par les protestants, que par les musiciens qui composent de la musique profane pour orgue, comme Jean-Sébastien Bach, ou aujourd’hui Thierry Escaich. On peut jouer de l’orgue sans être croyant, pour le pur plaisir musical du son majestueux, enveloppant, inimitable et polyphonique qu’il produit.

Idée reçue n°2 : ils sont tous pareils
Tous ayant été fabriqués sur mesure, selon l’acoustique du  lieu, il n’y en a pas deux semblables. La partie extérieure visible, composée de tuyaux et de panneaux de bois, est appelée le buffet. Elle caractérise le style de la maison de facteurs d’orgue qui l’a produite ou de l’architecte de l’église. La partie mécanique (réservoir d’air en peau d’agneau, baguettes, soupapes, tuyaux…), également marque de fabrique du concepteur (Cavaillé-Coll, Frères Eustache…), diffère aussi, même si elle obéit à d’invariables principes. La taille et l’époque conditionnent les possibilités musicales en fonction du nombre de claviers, de pédaliers et des sonorités ou jeux proposés : « flageolet » (petite flûte), « bassons », « larigot » (d’où l’expression « tire-larigot »)…, elles sont multiples et souvent caractéristiques d’une époque et d’un style de musique.

Idée reçue n°3 : on n’en fabrique plus
Il existe aujourd’hui 40 manufactures, surtout dédiées à l’entretien, mais aussi à la création de nouveaux instruments en commande. La ville a récemment fait rénover l’orgue de l’église du Sacré Coeur, classé Monument Historique.

 

2022-11-21T16:30:03+01:0027 octobre, 2022|Catégories : Culture, Divers|

Une nouvelle commande de livres adultes est arrivée

Une nouvelle commande de livres adultes est arrivée dans les bibliothèques de Coudekerque-Branche.

Le fournisseur est la Librairie, de Dunkerque. Ces nouveautés sont à votre disposition dans tous les genres : policier, romans, sentimental, terroir, littérature étrangère etc.

N’hésitez pas à venir les découvrir !

L’emprunt des livres est GRATUIT, l’inscription dans les bibliothèques de Coudekerque-Branche est GRATUITE.

Renseignements : 03.28.24.36.51

 

Concours de betteraves sculptées

Le concours de betteraves sculptées est organisé pour les enfants de 3 à 11 ans habitant ou scolarisés à Coudekerque-Branche.

Pour y participer, inscrivez-vous au service Événementiel du 2 au 4 novembre, de 9h à 12h et de 14h à 17h, à l’espace Jean Vilar ou sur le site internet de la ville, rubrique « Concours« . Il vous est possible de retirer une betterave gratuite auprès du service aux mêmes dates.

Les lanternes doivent être déposées à l’Hôtel de ville durant la journée du mercredi 9 novembre de 9h à 11h et de 14h à 17h et le jeudi 10 novembre de 9h à 11h.

À partir de 16h30, les enfants pourront retirer leur lanterne pour défiler dans les rues de la ville. Chaque participant sera informé, par une invitation, de la date de remise des récompenses.

 

La bibliothèque Aragon se dote d’une mangathèque

Grâce à une subvention du Centre national du livre attribuée à la ville, la bibliothèque Aragon a fait l’acquisition d’une mangathèque à destination notamment de la jeunesse.

N’hésitez pas à venir les consulter sur place ou à les emprunter gratuitement avec la carte d’adhésion au réseau Les Balises.

Un ouvrage regroupe tous les « Le Saviez-vous »

L’incontournable rubrique « Le Saviez-vous », que les lecteurs du magazine municipal dévorent dès la sortie d’un nouveau numéro, est devenue un livre !

Si vous lisez le magazine municipal, vous êtes sûrement familier avec cette rubrique qui rapporte des faits historiques de notre ville riche en histoires et anecdotes.

Grâce à Monsieur le Maire, vous avez maintenant pu découvrir plus de 100 « Le Saviez-Vous » et en savoir un peu plus chaque mois sur Coudekerque-Branche et ses habitants. Un voyage dans le passé qui ravi les plus anciens comme les plus jeunes.

Afin de rassembler ces histoires toutes plus extraordinaires les unes que les autres, un ouvrage a été confectionné regroupant 100 « Le Saviez-vous » avec en plus 50 inédits !

Ce qui nous amène à 150 « Le Saviez-vous », de quoi piquer votre curiosité !

Cet intégral des « Le Saviez-Vous » écrit par Monsieur le Maire sera officiellement présentée lors d’une conférence le mercredi 19 octobre 2022.

 

 

Apprentissage des langues : le flamand n’est pas oublié

À Coudekerque-Branche, l’apprentissage gratuit des langues est très présent : l’anglais et le néerlandais dans le cadre des ateliers linguistiques pour tous les écoliers ainsi que l’anglais, l’espagnol et le polonais pour les adultes au Centre Social et à la Maison de quartier.

Mais Coudekerque-Branche n’oublie pas ses racines, en partenariat avec SOS Blootland, des causeries en flamand ont lieu durant toute l’année. Découvrez la première le vendredi 16 septembre à 14h à l’Espace Jean Vilar.

 

Renseignements :
Association SOS Blootland
03 28 62 01 95 sosblootland@gmail.com
www.sos-blootland.com

Aides aux devoirs gratuites

Aides aux devoirs gratuites prises en charge par la ville, pensez-y !

Ces aides aux devoirs gratuites ont pour but l’accompagnement éducatif, ainsi qu’une ouverture culturelle et artistique en lien avec le projet de l’école. Deux dispositifs entièrement gratuits sont à la disposition des familles coudekerquoises :

 

 

Coudekerque et le vélo : une longue histoire

Déjà à la Belle Époque, le Tour de France à Coudekerque-Branche

Depuis toujours, notre commune et le vélo partagent une longue histoire. Plusieurs fois ville étape des 4 Jours de Dunkerque ces dernières années, ville natale du grand coureur professionnel Pierre Everaert, dotée d’un grand club de cyclotouristes et de l’USC cyclisme qui organisent pas moins de 5 courses par an dans les rues de notre commune ; Coudekerque-Branche a aussi réalisé 9,5 km de pistes cyclables.

Et déjà à la Belle Époque, la route de Bourbourg accueillait les cyclistes du Tour de France. Avec l’étape du Tour de France prévue sur l’agglomération en ce début juillet, il était important de le rappeler.

L’art sort dans la rue

La ville a fait le pari de donner un coud’peinture artistique à la totalité de ses transformateurs électriques. C’est chose faite avec l’ajout récent des équipements de la place Mendès France et des Jardins de Steendam.

Voilà deux transformateurs supplémentaires qui ont récemment pris des couleurs !

Une manière de redécouvrir les quartiers de façon artistique. Désormais, vous pouvez retrouver ces oeuvre d’art dans tous les quartiers :
* Avenue de la Libération : les lettres CDK et le hérisson sont bien visibles depuis l’entrée de l’autoroute
* Rue de Normandie : le transformateur a pris des allures de la fusée Tintin « coudekerquisée » – Objectif Coud !
* Rue du Général Hoche : la mascotte « Super CB » traverse les nuages
* Rue du Boernhol : la BD « Le secret du Hérisson » de Olier est mise à l’honneur sur le parking du complexe Jean Miaux
* Place Mendès France : un petit air de Provence made in CDK !
* Jardins de Steendam : clin d’oeil à tous les amateurs de vélo qui empruntent les belles véloroutes et pistes cyclables présentes en ville !

Grand prix cantonal de la lecture : les collégiens ont fait leur choix

Barbara Bailleul, Conseillère départementale, a organisé le premier Grand prix cantonal de la lecture, avec l’aide des documentalistes de tous les collèges du canton (tous ont répondu à l’appel !).

Après lecture de plusieurs ouvrages, les collégiens ont débattu et c’est le livre « 12 jours sans parents », de Sophie Rigal-Goulard, qui a remporté le prix.

 

 

Aller au contenu principal
Aller en haut