Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

infirmiers

Les infirmiers du Centre communal désormais rue Pasteur

Les infirmiers du Centre communal de soins sont situés désormais rue Pasteur et non plus rue Delory.

Les infirmiers et infirmières du Centre communal de soins sont désormais installés dans les bureaux disponibles à côté de Bien vieillir chez soi, au 22 rue Pasteur. Un espace qui correspond aux normes actuelles d’accessibilité contrairement à l’ancien cabinet situé rue Delory.

Vaccins : les compétences des infirmiers élargies

Depuis la publication du décret du 23 avril 2022 au Journal officiel, les infirmiers peuvent administrer 15 vaccins aux personnes de plus de 16 ans, sans prescription médicale préalable.

Les infirmiers peuvent désormais administrer les vaccins contre la grippe saisonnière, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les papillomavirus humains, les infections invasives à pneumocoque, le virus de l’hépatite A, le virus de l’hépatite B, le méningocoque de sérogroupe A, le méningocoque de sérogroupe B, le méningocoque de sérogroupe C, le méningocoque de sérogroupe Y, le méningocoque de sérogroupe W et la rage.

L’infirmer est tenu, après injection du vaccin, d’inscrire dans le carnet de vaccination ou de santé, ainsi que dans « Mon espace santé » le nom du produit administré, la date et le numéro de lot.

Ouverture d’un hôpital de jour gériatrique à la clinique de Flandre

Comme Monsieur le Maire l’avait annoncé dans son programme, le service gériatrie de la clinique de Flandre a été créé. Il propose désormais un hôpital de jour, chaque vendredi, permettant une évaluation globale de l’état de santé des patients de 70 ans et plus.

Fonctionnement de l’hôpital de jour
Le service de médecine gériatrique de la clinique de Flandre est doté de quinze lits, réservés aux patients de 70 ans et plus. Désormais, le service accueille chaque vendredi les personnes atteintes de maladies chroniques pour leur faire bénéficier en une journée d’une évaluation pluridisciplinaire. Le patient est pris en charge à 8h30 pour une suite d’examens réalisés par une infirmière, une diététicienne et une assistante sociale. Des bilans kiné, oncogériatrique et radiologique adaptés aux besoins sont effectués. A la fin de la journée, une réunion de synthèse pluridisciplinaire a lieu et le patient repart avec un courrier qui préconise des actions concrètes de prise en charge.

Une équipe renforcée
L’équipe de 10 infirmiers et aides-soignants, dirigée par le docteur Giorgio De Benedetto (médecin gériatre titulaire d’un DU d’oncogériatrie) a été complétée par l’arrivée d’un médecin généraliste, le docteur Kamal Diab. Selon le docteur Giorgio De Benedetto (propos recueillis par la Voix du Nord), l’hôpital de jour gériatrique souhaite « anticiper les problèmes avant que des catastrophes n’arrivent car les services d’hospitalisation classiques et les urgences récupèrent des patients avec des pathologies irréversibles. L’objectif est de travailler en amont, pour détecter les signes et mettre en place des prises en charge. »

2019-03-25T14:19:10+01:0025 mars, 2019|Catégories : Santé|Mots-clés : , , , , , , , |
Aller au contenu principal
Aller en haut