Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

communale

Une bourse communale pour nos jeunes coudekerquois

Coudekerque compte encore 12 médecins généralistes, ce qui place la commune en 2ème position au sein de l’agglomération, derrière la ville de Dunkerque. Mais pour garder cette dynamique, il faut prévoir l’avenir et c’est dans cette optique que la municipalité a décidé, en conseil municipal, la création d’une bourse municipale d’engagement à destination des jeunes coudekerquois qui souhaitent faire des études de médecine.

“Ma responsabilité d’élu local consiste aussi à engager des investissements pour l’avenir. Parfaitement invisibles aujourd’hui, ils seront essentiels pour Coudekerque-Branche dans un futur proche. C’est exactement le cas de figure de cette bourse communale pour amener nos jeunes coudekerquois à la médecine.”

explique David Bailleul.

La démarche est simple : un étudiant coudekerquois qui obtient sa première année de médecine se voit attribuer une aide financière communale, à partir de la 2ème année, pour poursuivre ses études jusqu’à son internat (en général de la 5ème à la 7ème année).

En échange, le jeune médecin nouvellement diplômé devra s’installer dans la commune pour une durée au moins égale à celle pendant laquelle l’étudiant a bénéficié de cette bourse. C’est un échange gagnant-gagnant et cette démarche innovante permettra d’inciter nos jeunes à s’installer, à terme, dans leur ville.

Cette mesure forte pour inciter des jeunes coudekerquois à s’engager dans des études de médecine a été présentée par Monsieur le Maire aux 210 bacheliers et a été accueillie avec enthousiasme.

 

Objectif : des secouristes dans toutes les rues

Depuis 3 ans, la ville organise dans tous les quartiers, des sessions gratuites de formation au secourisme et aux gestes de premiers secours pour tous les habitants qui le souhaitent. Depuis ce mois d’octobre, les personnes formées (plus de 180 depuis le début des formations) aux premiers secours ont reçu un autocollant édité par la commune « Citoyen Secouriste » qu’ils peuvent coller sur leurs boîtes aux lettres.

Ainsi, en cas de besoin, chaque habitant peut identifier rapidement une habitation dans laquelle quelqu’un pourra apporter son aide en attendant l’arrivée des secours. Ce nouveau dispositif vient compléter celui des défibrillateurs installés partout en ville et la réserve communale de sécurité civile.

 

 

Aller au contenu principal
Aller en haut