Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

agglomération

Implantation de la maison de la radiologie

Sur un terrain disponible à proximité de la clinique de Flandre et jouxtant le parc du Fort Louis, un nouveau centre de radiologie verra le jour. Cette nouvelle structure médicale de haut-niveau, portée par le groupe France Imagerie Médicale et les radiologues du Dunkerquois, disposera d’un plateau complet de radiologie avec échographie, mammographie et imagerie en coupes, permettant d’améliorer la qualité de soins et la prévention médicale.

Le centre de 1 200m2 va être implanté à côté de la clinique, du côté du parc. La maison de la radiologie sera, sur le modèle de la clinique ophtalmologie, un équipement de qualité avec de nombreux appareils de radiologie et d’imagerie médicale dernier cri. Il rassemblera le plus grand nombre de radiologues de l’agglomération dunkerquoise et permettra d’obtenir des rendez-vous rapidement.

La construction débute en cette fin d’année.

 

Une bourse communale pour nos jeunes coudekerquois

Coudekerque compte encore 12 médecins généralistes, ce qui place la commune en 2ème position au sein de l’agglomération, derrière la ville de Dunkerque. Mais pour garder cette dynamique, il faut prévoir l’avenir et c’est dans cette optique que la municipalité a décidé, en conseil municipal, la création d’une bourse municipale d’engagement à destination des jeunes coudekerquois qui souhaitent faire des études de médecine.

“Ma responsabilité d’élu local consiste aussi à engager des investissements pour l’avenir. Parfaitement invisibles aujourd’hui, ils seront essentiels pour Coudekerque-Branche dans un futur proche. C’est exactement le cas de figure de cette bourse communale pour amener nos jeunes coudekerquois à la médecine.”

explique David Bailleul.

La démarche est simple : un étudiant coudekerquois qui obtient sa première année de médecine se voit attribuer une aide financière communale, à partir de la 2ème année, pour poursuivre ses études jusqu’à son internat (en général de la 5ème à la 7ème année).

En échange, le jeune médecin nouvellement diplômé devra s’installer dans la commune pour une durée au moins égale à celle pendant laquelle l’étudiant a bénéficié de cette bourse. C’est un échange gagnant-gagnant et cette démarche innovante permettra d’inciter nos jeunes à s’installer, à terme, dans leur ville.

Cette mesure forte pour inciter des jeunes coudekerquois à s’engager dans des études de médecine a été présentée par Monsieur le Maire aux 210 bacheliers et a été accueillie avec enthousiasme.

 

Coud’pouce aux étudiants coudekerquois avec le RME

Les Coudekerquois de moins de 25 ans pourront solliciter le Revenu Minimum Étudiant auprès de la CCAS en fonction des ressources du foyer à condition d’habiter la commune depuis plus de deux ans et d’être étudiant.

Les dossiers de demande sont à retirer à l’Espace Communal des Solidarités (44 place de la République – 03 28 29 25 13) ou à télécharger sur le site de la ville de Coudekerque-Branche et à déposer accompagnés des pièces justificatives à l’Espace Communal des Solidarités avant le 30 novembre 2022.

Il convient de rappeler que Coudekerque fait partie des 5 villes seulement qui ont mis en place ce dispositif d’aide sur notre agglomération.

Une ville engagée pour l’environnement et la propreté

La municipalité a encore une fois un temps d’avance grâce à l’installation de mobiliers urbains innovants déjà présents sur cinq points très fréquentés de la ville et qui remplacent les cendriers de rue basiques afin de mieux gérer les zones fumeurs.

Coudekerque-Branche s’est dotée de cinq « cy-clope », des cendriers de rue innovants. Grâce à ces derniers, les mégots sont utilisés pour créer des combustibles : le filtre servira de substitut au bois et le reste du mégot sera recyclé. Ces « cy-clope » sont placés à proximité des lieux très fréquentés notamment l’Espace Jean Vilar, autour de l’Hôtel de Ville, à côté de la médiathèque Aragon ou encore près de la maternelle Jacques-Prévert et de l’école Maurice-Million.

Temps d’avance : 1ère commune de l’agglomération à s’être équipée il y a 1 an et demi

 

 

Mur anti-bruit, c’est au tour de Coudekerque-Branche

Alors que le projet de mur anti-bruit semblait définitivement oublié il y a 10 ans , Monsieur le Maire a été le premier à se mobiliser à tous les échelons pour obtenir la relance de ce projet. Une carte du bruit et de ses nuisances a vu le jour, il a fallu ensuite mettre en place un plan de prévention du bruit qui a pris plusieurs années et ensuite réussir à le financer.

Longtemps, l’État (l’A16 n’est pas une autoroute payante et donc gérée par les services de l’État) qui s’était engagé, n’a pas pu financer le projet. La solution est venue de la Communauté urbaine puisque le Président, Patrice Vergriete, a entendu les arguments du Maire et a décidé de participer au co-financement du mur à l’échelle du territoire.

Ainsi, après la première phase qui se construit actuellement à proximité de Petite-Synthe, les deux portions prévues pour Coudekerque-Branche seront réalisées dès 2023 et viendra ensuite la troisième étape vers l’est de l’agglomération.

Coudekerque et le vélo : une longue histoire

Déjà à la Belle Époque, le Tour de France à Coudekerque-Branche

Depuis toujours, notre commune et le vélo partagent une longue histoire. Plusieurs fois ville étape des 4 Jours de Dunkerque ces dernières années, ville natale du grand coureur professionnel Pierre Everaert, dotée d’un grand club de cyclotouristes et de l’USC cyclisme qui organisent pas moins de 5 courses par an dans les rues de notre commune ; Coudekerque-Branche a aussi réalisé 9,5 km de pistes cyclables.

Et déjà à la Belle Époque, la route de Bourbourg accueillait les cyclistes du Tour de France. Avec l’étape du Tour de France prévue sur l’agglomération en ce début juillet, il était important de le rappeler.

Coudekerque-Branche, engagée pour la nature et le climat

L’agglomération dunkerquoise, qui compte des Villes natures comme Coudekerque-Branche, a été choisie par l’Europe comme étant parmi les plus soucieuses du climat.

Coudekerque-Branche, qui avait déjà accueilli en 2010 de nombreuses délégations européennes quant à sa politique de retour de la nature en ville, de lutte pour la biodiversité ou encore de l’anticipation pour la non-utilisation des produits phytosanitaires, ne peut que se réjouir de jouer un rôle dans ce programme d’actions lié à la transition écologique.

 

 

Label Épicerie : plus qu’un magasin d’alimentation, un lieu de vie

Label Épicerie, une initiative créée par l’association La petite pierre, a vu le jour en 2017 suite à un travail de trois années mené par 6 associations impliquées dans l’aide alimentaire au niveau de l’agglomération. Cette épicerie a ouvert ses portes en lieu et place de l’église (désormais désacralisée) au 9 rue des platanes.

Une épicerie coopérative et solidaire
L’épicerie est coopérative car chaque personne, souhaitant avoir accès aux produits, doit devenir adhérente et s’impliquer à hauteur de trois heures par mois dans le projet. Ceci permet de créer des liens entre les différents adhérents et de donner une dimension humaine au projet.

L’épicerie est solidaire car des prix sont modulés en fonction des revenus des clients. Mais solidaire aussi avec les producteurs car l’idée est de pouvoir payer les producteurs à un prix juste.


Des produits frais et variés

Label Épicerie propose à l’heure actuelle des produits frais, notamment sous forme d’achats groupés. Mais l’objectif est de passer à un modèle épicerie en tant que tel où tous les produits de première nécessité seront disponibles. L’épicerie est ouverte à tous ! Une excellente adresse pour trouver des produits sains, frais, locaux, qui ne sont pas forcément vendus dans les grandes surfaces.

Un lieu de vie
L’association la Petite Pierre s’est installée dans l’ancienne église Saint-Pierre, suite à une volonté du diocèse de ne plus l’utiliser en tant que lieu sacré. De plus, le projet de l’association a été bien reçu de la part du diocèse puisqu’il continue de créer du lien social. En effet, Label Épicerie se veut aussi être un espace de vie. Chaque adhérent peut proposer des actions, comme des réunions sur les aides au logement ou des ateliers de cuisine. Si vous souhaitez devenir adhérent, ou bénévole, n’hésitez pas à venir rencontrer l’équipe de Label Épicerie au 9 rue des platanes.

Renseignements :
9 rue des platanes – infos@label-epicerie.org
FACEBOOK : Label Épicerie

Aller au contenu principal
Aller en haut