Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

techniques

Travaux importants dans la salle de sport Jean Zay

Alerté par le club de basket, résident dans cette salle de sport mise à disposition par la municipalité, d’un problème de bardage qui se désolidarisait du bâtiment, la ville a mené des investigations techniques plus poussées en mandatant une expertise durant l’été. Les conclusions de cette étude, transmises au mois de septembre, indiquent que les travaux à mener sont plus bien plus lourds que le simple bardage évoqué, notamment avec l’apparition d’une fissure notable dans le mur.

Ce chantier important et non prévu, qui est estimé aux environs de 100 000 € va débuter début octobre, car Monsieur le Maire ne veut pas lésiner avec la sécurité.

Il sera réalisé en trois phases successives pour réduire au strict minimum les périodes de fermeture de l’équipement sportif. C’est un coup dur pour la salle municipale Jean Zay qui a déjà fait l’objet de nombreux travaux comme, par exemple, ses accès extérieurs, ses parkings, des travaux de toitures et chaudière ou encore récemment les sanitaires et les vestiaires.

 

 

Stop au démarchage à domicile

Face au démarchage à domicile, la ville a décidé d’agir pour protéger ses concitoyens. Tout d’abord en infligeant des sanctions aux prospecteurs qui n’auraient pas déclaré l’activité auparavant à la police municipale, puis en proposant aux habitants d’exprimer clairement leur avis en apposant un sticker « Démarcheurs non merci ! » sur leur boîte aux lettres.

Le démarchage et la quête à domicile sont des pratiques encadrées et réglementées. Mais parfois, les techniques de vente de certains démarcheurs peu scrupuleux (discours bien rôdé pour mettre en confiance avant de vous forcer la main pour signer) peuvent s’avérer abusives et vous placer dans des situations inconfortables, voire dangereuses.

Tout démarchage ou quête non déclarés fera l’objet d’une interruption d’activité sur la commune et d’une contravention dressée par la police municipale. Dès aujourd’hui, les Coudekerquois peuvent s’opposer à cette pratique en apposant un sticker « Démarcheurs non merci ! » sur leur boîte aux lettres (disponible gratuitement à l’Hôtel de ville).

Sachez que trois dispositions légales protègent le consommateur face à ce genre d’activités :

  • Un délai de rétraction de 14 jours ;
  • Si vente il y a, elle doit faire l’objet d’un contrat écrit dont un exemplaire sera remis au consommateur ;
  • Il est interdit, pour le démarcheur, de percevoir une quelconque contrepartie financière pendant le délai de rétraction du consommateur.

 

 

Aller au contenu principal
Aller en haut