Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

travaux

Travaux rues des Arts et Blanqui

En 2022, ce sont 6 rues qui ont bénéficié de travaux de rénovation et de l’implantation de nouveaux candélabres pour assurer la tranquillité publique d’une part et une circulation plus apaisée de l’autre.

La rénovation de la rue des Arts et de la rue Blanqui (entre la rue Pasteur et la rue des Arts dans cette première phase) est très attendue.

Les travaux vont démarrer dès le 7 novembre, selon le planning ci-dessous :

  • 7 novembre – 2 décembre : assainissement rue des Arts
  • 16 janvier – 24 février : eau potable et assainissement rue Blanqui + eau potable rue des Arts
  • Mars – avril : voirie (chaussée et trottoirs) et éclairage rues des Arts et Blanqui

Comme il le fait à chaque fois pour les projets majeurs, le maire a réuni les habitants. Les riverains de la rue Blanqui ont ainsi été concertés sur le stationnement dans la rue et ont décidé qu’il serait côté impair, en conservant le double sens de circulation (capital pour la rapidité d’intervention des pompiers). La présence du Centre de secours rue des Arts est d’ailleurs un enjeu majeur et évidemment, la rue restera en permanence accessible aux véhicules de secours.

Les commerces, à la fois ceux près de la mairie (La Cuis’in, Bella Dona, Anis coiffure et Ambiance Cuisine) que celui au milieu de la rue (le centre d’optique et d’audition Ecouter Voir) resteront eux aussi accessibles pendant les travaux.

Pendant le chantier, des déviations seront mises en place pour permettre de laisser l’accès libre à la place du Bicentenaire notamment (via la rue Jean Bart). Concernant la ligne de bus C5, l’arrêt République sera parfois inaccessible dans le sens Vieux Coudekerque vers Sainte-Germaine et les usagers devront rejoindre l’arrêt Blanqui.

À noter que ces travaux vont englober également l’arrière de la mairie et que la ville en profitera pour changer l’éclairage public, dans la même perspective que ce qui a été fait rue Ghesquière.

 

 

Un nouveau service à venir : une conciergerie

Le dispositif « Bien vieillir chez soi » est un réel succès et compte près de 378 adhérents de plus de 80 ans. Un coud’pouce très utile qui facilite le quotidien de nos seniors. C’est pourquoi un nouveau service va venir s’ajouter dans les mois à venir : la conciergerie.

Les seniors bénéficient d’une aide précieuse de la part de la ville pour rester chez eux le plus longtemps possible et dans de bonnes conditions grâce au dispositif qui porte bien son nom : « Bien vieillir chez soi ». Parmi les services proposés : l’aide à domicile, la navette gratuite ou l’aide administrative. En nouveauté, pour compléter l’offre, le dispositif va bientôt proposer un service de conciergerie.

L’objectif est d’offrir aux seniors une aide pour réaliser des petits travaux de bricolage, de réparations, de jardinage et un accompagnement lors d’urgence et/ou de dépannage par des professionnels et artisans (plombier, électricien, serrurier, vitrier, ramoneur…).

Renseignements : 22 rue Pasteur – 03 74 06 05 30

 

Travaux importants dans la salle de sport Jean Zay

Alerté par le club de basket, résident dans cette salle de sport mise à disposition par la municipalité, d’un problème de bardage qui se désolidarisait du bâtiment, la ville a mené des investigations techniques plus poussées en mandatant une expertise durant l’été. Les conclusions de cette étude, transmises au mois de septembre, indiquent que les travaux à mener sont plus bien plus lourds que le simple bardage évoqué, notamment avec l’apparition d’une fissure notable dans le mur.

Ce chantier important et non prévu, qui est estimé aux environs de 100 000 € va débuter début octobre, car Monsieur le Maire ne veut pas lésiner avec la sécurité.

Il sera réalisé en trois phases successives pour réduire au strict minimum les périodes de fermeture de l’équipement sportif. C’est un coup dur pour la salle municipale Jean Zay qui a déjà fait l’objet de nombreux travaux comme, par exemple, ses accès extérieurs, ses parkings, des travaux de toitures et chaudière ou encore récemment les sanitaires et les vestiaires.

 

 

Pensez à la prime Éco-habitat de la CUD

Sans oublier les aides de la Communauté urbaine de Dunkerque avec la prime Éco-habitat qui s’adresse à l’ensemble des propriétaires privés, occupants et bailleurs, résidant sur le territoire lorsque le projet de travaux amène un gain énergétique minimum de 35%. La Prime Éco-Habitat offre un conseil personnalisé et un accompagnement global et qualitatif.

Renseignements :
Guichet unique – conseiller Habitat
00 800 283 675 (numéro vert)

Face à la crise de l’énergie, la ville réagit

Monsieur le Maire et l’équipe municipale ont déjà mené de nombreuses actions par le passé pour trouver des pistes d’économies (sans jamais toucher aux services proposés aux habitants) lors de la grave situation financière (quasi faillite) découverte en 2008 et héritée de l’ancienne équipe municipale. Aujourd’hui, c’est plus loin encore qu’il faut aller dans le domaine précis de la sobriété énergétique du fait de la conjoncture nationale.

La municipalité met en place des actions  pour faire face à la crise énergétique :

  • Les panneaux lumineux sont éteints la nuit.
  • Le recours au papier est limité dans les services municipaux (le prix de la tonne de papier est passé de 500 à 800 euros).
  • Des économies d’énergie sont réalisées en effectuant des travaux dans les bâtiments, notamment les écoles.
  • L’utilisation des chaufferies est optimisée dans les salles des bâtiments communaux.
  • Les éclairages et les chauffages sont mis en marche en optimisant les temps d’utilisation des bâtiments sportifs.
  • Les systèmes de ventilation sont optimisés en ne démarrant pas trop tôt.
  • Des détecteurs de présence sont mis en place dans nombre d’escaliers et de toilettes des bâtiments pour éviter des éclairages en continu.
  • Un plan pluriannuel de changement des gros équipements (fours dans les cantines, lave-linge…) permet d’acquérir des appareils moins énergivores.
  • L’éclairage public ne sera pas éteint la nuit. La ville a fait le choix de moduler son intensité plutôt que de le couper. Il n’est pas nécessaire d’avoir le même niveau d’éclairage à 20 et à 4h du matin.

En effet, l’éclairage public est un élément de tranquillité publique et de lutte contre l’insécurité. La municipalité va donc augmenter le nombre de variateurs pour équiper encore plus de candélabres qu’aujourd’hui.

 

 

Bien grandir à Coudekerque-Branche

L’éducation est le premier budget de la ville. Chaque année, de gros travaux sont engagés dans tous les établissements afin d’accueillir les enfants et leurs enseignants dans les meilleures conditions.

Poursuite, comme l’an dernier, des aménagements paysagers de plusieurs entrées d’écoles, nouvelles fenêtres, conforts thermiques ainsi que l’installation de nouveaux jeux dans certaines cours de récréation, rénovation en peinture de 18 salles de classes, nouveaux mobiliers pour 8 classes et dotation des kit robotiques pour les écoles qui ne l’étaient pas encore…

Voici quelques exemples de travaux d’été réalisés par la commune pendant les grandes vacances mais qui n’en étaient pas pour tout le monde au regard des nombreux chantiers menés dans les établissements scolaires (500 000 € de travaux neufs investis).

 

L’école d’aujourd’hui fera la société de demain

Convaincu depuis toujours, de par ma formation, mais aussi au travers de mon engagement de politique locale, que la transformation de notre société passe d’abord par le renforcement du socle commun qu’est l’école.

“La ville de Coudekerque-Branche investit chaque année pour l’éducation de nos jeunes et cela représente jusqu’à 25 % des dépenses globales du budget communal : un euro sur quatre dépensé est à destination de nos enfants qui représentent notre avenir.”

Cela passe bien sûr par la partie la plus visible : les nombreux travaux d’été qui sont menés dans les établissements scolaires propriétés de la commune (17 écoles !), mais aussi par les nombreuses actions, tout au long de l’année (au nombre de 42 ! Qui dit mieux ?), proposées aux enseignants et prises en charge par la ville : les éducateurs sportifs mis à disposition, des animateurs municipaux pour sensibiliser à l’écologie urbaine et au développement durable, un professeur de « coding » pris en charge par la ville et beaucoup d’autres exemples.

“Numérique, alimentation, préserver la planète… L’école, c’est aussi l’occasion de s’ouvrir à ce monde de transition”

Si je devais revenir sur un seul exemple qui traduit ce temps d’avance pour faire l’école de demain c’est la mise en place du « coding », après un essai concluant dans plusieurs écoles l’année dernière, pour toutes les écoles élémentaires dès cette rentrée de septembre.

Le « coding » c’est l’apprentissage par le jeu du codage informatique et de la robotique. Dans certains pays anglo-saxons il est obligatoire au programme dès la classe de CP, chez nous en France, Il est obligatoire à partir du collège.

“Pour rattraper ce temps perdu par rapport aux pays voisins, la ville de Coudekerque-Branche porte elle-même ses projets d’initiation au « coding » afin que nos enfants soient armés pour les métiers de demain.”

En effet, avec la digitalisation de l’économie, une grande partie des métiers de nos enfants ne sont pas encore connus aujourd’hui, mais cela passe obligatoirement par la bonne maîtrise de l’outil de programmation informatique mais aussi les ateliers linguistiques pour apprendre gratuitement l’anglais et le néerlandais. Voilà concrètement ce que signifie agir pour l’avenir des écoles et de nos enfants.

La nature, c’est bon pour la santé et la réussite éducative

Alimentation locale, bio et circuits courts à un tarif accessible à tous, promotion de l’activité physique, sensibilisation à la nature et prévention des conduites addictives chez l’enfant, la municipalité s’attèle aussi à préserver la santé de nos écoliers.

Je vous souhaite à toutes et à tous et à toutes une belle rentrée.

 

 

Revue de chantiers

À Coudekerque-Branche, le rythme des travaux (voirie, aménagement, rénovation…) ne se calme jamais, même durant les grandes vacances. Comme chaque année, les établissements scolaires vont bénéficier de travaux aussi, vous retrouverez le listing dans le magazine de la rentrée.

À Coudekerque : rien ne se jette tout se transforme.

Une carcasse d’avion a été récupérée pour le Dino Parc Disc Golf !

Pouvoir mieux se garer en ville
Pour résorber les difficultés de stationnement dans le secteur des immeubles de la rue Hoche, la municipalité avait promis un parking durant une réunion publique devant les habitants. C’est la quatrième aire supplémentaire réalisée en réhabilitant des lieux délaissés et inutilisés notamment près de la pharmacie, près du Collège du Westhoek, au pied des immeubles, etc.

Depuis début juin, la rénovation des trottoirs pour les 3 rues programmées cet été a commencé Les travaux de rénovation de la rue Albert Thomas (6ème et dernière rue programmée cette année) se terminent le 10 juillet. La ville en profite pour refaire la totalité de l’éclairage public vieillissant de cette rue.

Le stade Delaune fait sa mue

Monsieur le Maire l’avait promis au club de football et d’athlétisme de la ville, tous les terrains en herbe et la piste d’athlétisme ont été refaits durant l’été.

Bonne nouvelle pour tous les amateurs de football, les terrains sont totalement rénovés. Un engagement tenu par Monsieur le Maire auprès du club.À noter que ce sont plus de 255 000 € qui ont été investis au stade durant l’été. Des douches supplémentaires seront également créées dans les vestiaires sous la tribune et un arrosage automatique a été installé sur tous les terrains.

2020-09-07T14:11:39+02:004 septembre, 2020|Catégories : Sport|Mots-clés : , , , |

Mon parti : c’est Coudekerque-Branche

À partir de septembre, quelques mois avant les élections municipales, la réglementation interdit aux maires d’écrire un édito. Ces quelques lignes sont donc les dernières avant quelques mois.

L’occasion m’est ainsi donnée de m’adresser directement à chacun et chacune d’entre vous pour vous indiquer que les fondamentaux n’ont pas varié depuis 11 ans que vous m’avez témoigné confiance à la tête de votre commune.

“Quel que soit le dossier traité, finances, écoles, grands chantiers ou organisation des animations de l’été, les fondamentaux restent les mêmes : le respect de la parole donnée, l’écoute des habitants, la cohérence, l’action au quotidien.”

En effet, lorsque l’on est Maire de sa ville natale, on gomme tout esprit partisan pour travailler dans l’intérêt du bien commun de tous. Je n’ai qu’un seul parti : c’est Coudekerque-Branche.

Les nombreuses animations de l’été mais aussi quelques grands chantiers qui ont désormais démarré, démontrent, si besoin était, un concentré d’actions pour cette fin d’année 2019 qui va permettre d’améliorer encore notre ville.

“La bonne santé financière retrouvée de notre commune va nous permettre de tenir 100 % de nos engagements. C’est pour moi une vraie fierté.”

Les beaux projets se poursuivent, la ville continue de se transformer et surtout, elle reste une ville bienveillante pour tous.

Je vous souhaite à tous un bel été dans notre commune, où j’aurai le plaisir de vous rencontrer.

À nous de bâtir une ville toujours meilleure !

“J’ai une foi inébranlable en Coudekerque-Branche et en son avenir”

Votre Maire

 

 

Aller au contenu principal
Aller en haut