Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

Dunkerquois

Implantation de la maison de la radiologie

Sur un terrain disponible à proximité de la clinique de Flandre et jouxtant le parc du Fort Louis, un nouveau centre de radiologie verra le jour. Cette nouvelle structure médicale de haut-niveau, portée par le groupe France Imagerie Médicale et les radiologues du Dunkerquois, disposera d’un plateau complet de radiologie avec échographie, mammographie et imagerie en coupes, permettant d’améliorer la qualité de soins et la prévention médicale.

Le centre de 1 200m2 va être implanté à côté de la clinique, du côté du parc. La maison de la radiologie sera, sur le modèle de la clinique ophtalmologie, un équipement de qualité avec de nombreux appareils de radiologie et d’imagerie médicale dernier cri. Il rassemblera le plus grand nombre de radiologues de l’agglomération dunkerquoise et permettra d’obtenir des rendez-vous rapidement.

La construction débute en cette fin d’année.

 

Le pacte éducatif du Dunkerquois a été signé à Coudekerque-Branche

Trop de jeunes sont encore sans emploi et certains quittent l’école sans diplôme dans le Dunkerquois (34 % dans la CUD contre 21 % au niveau national), d’où l’importance du pacte éducatif !

Monsieur le Maire s’est rendu à la signature du pacte éducatif au lycée professionnel Fernand Léger, en présence de Georges-François Leclerc, préfet de la région Hauts-de-France, Patrice Vergriete, président de la Communauté urbaine de Dunkerque, Valérie Cabuil, rectrice de la région académique Hauts-de-France et Barbara Bailleul, conseillère départementale.

La municipalité s’engage dans la lutte contre Parkinson

Engagé dans la lutte contre Parkinson, Monsieur le Maire a rencontré les représentantes régionales de l’association France Parkinson.

De la même manière que pour les autres grandes causes (Téléthon, don du sang ou don de moëlle osseuse), David Bailleul a pris l’engagement à titre personnel de leur donner un coud’pouce sur le Dunkerquois, mais aussi en sa qualité de Maire puisqu’une partie des dons du loto de la solidarité des élus leur sera reversé.

Les actes parlent plus que les mots.

 

 

La station d’épuration devient un lieu de découverte pédagogique

La station d’épuration de Coudekerque-Branche, l’une des plus anciennes du Dunkerquois, n’a plus grand chose à voir avec celle qui s’était élevée pendant l’après-guerre dans le quartier Sainte Germaine. Cette année, le site va devenir un lieu de découverte pédagogique du cycle de l’eau.

Que de changements en dix ans pour la station !
Après la période de guerre, la station d’épuration avait été implantée à Sainte Germaine pour sa proximité avec le canal des Moëres. Il y avait une cuvette dans le canal qui permettait le rejet des eaux usées afin qu’elles ne remontent pas trop haut.

Mais, dans les années 70, un collectif a été créé pour protester contre les odeurs pestilentielles émanant de la station. En 2008, à l’arrivée de David Bailleul en tant que Maire de Coudekerque-Branche, un grand chantier de requalification a été décidé en partenariat avec la Communauté urbaine de Dunkerque. Plus de 17 millions d’euros sont alors investis dans un nouveau système de traitement des eaux usées. La nouvelle station est sortie de terre en 2010. Elle traite 42 000 m3 d’eaux usées de sept communes du Dunkerquois par jour sans odeur !

Avec la requalification, le site a été réduit de moitié, avec un square urbain d’un côté et les jardins familiaux de l’autre. La nature y a même repris ses droits avec des ruches, une prairie fleurie, des nichoirs et la pelouse est tondue seulement une fois par an.

Encore un plus pour la station
A partir de mars, la station d’épuration de Sainte Germaine deviendra un lieu de découverte pédagogique du cycle de l’eau pour l’ensemble des enfants de l’agglomération dunkerquoise. Une bonne nouvelle pour cette structure qui a vécu une très belle transformation écologique ces dernières années.

Aller au contenu principal
Aller en haut