Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

association

Remise de don de l’association carnavalesque les Pôtes Iront

Après « loisir détente culture », la conseillère départementale et bientôt d’autres associations caritatives, comme les Straetepoppes, la doyenne de nos associations philanthropiques, les Pôtes Iront, vient rejoindre les partenaires autour de la municipalité pour continuer de développer le service « Bien vieillir chez soi » qui est un modèle sur l’ensemble du département du Nord.

 

 

Un nouveau service à venir : une conciergerie

Le dispositif « Bien vieillir chez soi » est un réel succès et compte près de 378 adhérents de plus de 80 ans. Un coud’pouce très utile qui facilite le quotidien de nos seniors. C’est pourquoi un nouveau service va venir s’ajouter dans les mois à venir : la conciergerie.

Les seniors bénéficient d’une aide précieuse de la part de la ville pour rester chez eux le plus longtemps possible et dans de bonnes conditions grâce au dispositif qui porte bien son nom : « Bien vieillir chez soi ». Parmi les services proposés : l’aide à domicile, la navette gratuite ou l’aide administrative. En nouveauté, pour compléter l’offre, le dispositif va bientôt proposer un service de conciergerie.

L’objectif est d’offrir aux seniors une aide pour réaliser des petits travaux de bricolage, de réparations, de jardinage et un accompagnement lors d’urgence et/ou de dépannage par des professionnels et artisans (plombier, électricien, serrurier, vitrier, ramoneur…).

Renseignements : 22 rue Pasteur – 03 74 06 05 30

 

Lutte contre l’obésité infantile : ayez le réflexe Préval Jeunes

La ville est partenaire du réseau Preval qui a ses locaux au sein de l’EPIS, place de la Convention. Le dispositif Preval jeunes vient en aide aux enfants présentant un excès de poids. Celui-ci complète les autres actions de sensibilisation mises en place par la ville comme les ateliers cuisine pour apprendre aux jeunes à manger équilibré.

« La prévalence de l’obésité dans le Nord est supérieure aux normes nationales : 26 % d’obésité adulte dans le Nord contre 17 % au niveau national », c’est l’état des lieux précisé par Marie Odile Vanhille-Halloo, directrice de l’association de santé Preval. De surcroît, la région Hauts-de-France est reconnue pour être celle où le nombre de jeunes en surpoids est le plus important.

Afin de prévenir le risque d’obésité, le réseau Preval a mis en place des séances de groupes par tranche d’âge, le mercredi matin et après-midi, à destination des enfants de 8 à 15 ans, en excès de poids. L’objectif de ces séances est de sensibiliser les jeunes et leurs parents à la bonne alimentation et aux bienfaits de l’activité physique. Les ateliers sont encadrés par une équipe pluridisciplinaire composée d’une diététicienne, d’une psychologue et d’une éducatrice médico-sportive. Afin de bénéficier de cette aide précieuse gratuite, il suffit de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Renseignements :
Place de la Convention – 03 28 66 77 77
Site : https://www.diabete-obesite.fr/
Facebook : reseaupreval

Rejoignez le handball club coudekerquois !

Les jeunes handballeurs coudekerquois ont profité du monde présent au salon du sport mais aussi au parc pour aller à la rencontre des automobilistes et de leurs véhicules tout le long de la rue des Forts (2 km quand même !) pour présenter le club de hand de Coudekerque-Branche avec bonne humeur et sympathie.

Bravo pour l’initiative !

Un modèle pour le Département

Le dispositif « Bien vieillir chez soi », qui propose un guichet unique pour les seniors du plus de 80 ans, est sur le point d’être décliné dans les autres communes qui souhaiteraient s’en inspirer.

Pour rappel, ce dispositif permet l’accompagnement des seniors lors de leurs démarches administratives, les déplacements à l’aide d’une navette et l’aide à domicile de manière générale.

Notre commune a toujours un coud’avance !

Monsieur le Maire défend vos intérêts

Monsieur le Maire est un fervent défenseur des intérêts des Coudekerquois. C’est pourquoi, il a notamment rejoint l’association des Maires du Nord. A chaque occasion donnée, David Bailleul interpelle les décideurs, comme le Préfet, pour échanger sur les sujets qui concernent le quotidien des habitants.

Rencontre avec le Préfet du Nord autour de l’énergie et de la santé

Monsieur le Maire a rencontré le Préfet du Nord et a pu lui faire part de ses inquiétudes quant à la hausse des coûts de l’énergie. Il a aussi proposé des solutions afin de lutter contre la raréfaction des médecins généralistes sur le territoire.

Plusieurs rencontres avec la rectrice du Nord, le président du Département et la Députée autour des grands projets locaux

 

 

Le sport, la planète et les enfants

Benjamin Cattiau, membre de l’Association Uni-Vert Sport, a effectué un exploit sportif : 12 marathons en 13 jours. L’objectif : une éco-aventure dans la région pendant laquelle il a ramassé des déchets et a sensibilisé les enfants au « sport, planète, santé » dans les centres de loisirs.

La municipalité s’engage dans la lutte contre Parkinson

Engagé dans la lutte contre Parkinson, Monsieur le Maire a rencontré les représentantes régionales de l’association France Parkinson.

De la même manière que pour les autres grandes causes (Téléthon, don du sang ou don de moëlle osseuse), David Bailleul a pris l’engagement à titre personnel de leur donner un coud’pouce sur le Dunkerquois, mais aussi en sa qualité de Maire puisqu’une partie des dons du loto de la solidarité des élus leur sera reversé.

Les actes parlent plus que les mots.

 

 

Inauguration de la nouvelle zone économique réhabilitée au Grand Steendam

Le nouveau bâtiment, situé dans le quartier du Grand Steendam a été inauguré le 18 juin. Ce projet permet de moderniser et développer les activités de l’entreprise adaptée et des Ateliers du Littoral Dunkerqois

L’association « Les Papillons Blancs », qui a récemment fêté ses 60 ans, représente et défend les intérêts des personnes en situation de handicap. À Coudekerque-Branche, et plus précisément dans le quartier du Grand Steendam, l’association dispose d’un grand local pour son atelier de blanchisserie.

Récemment, en plus d’améliorer les conditions de travail des salariés, ils ont doublé la superficie et la capacité de production pour traiter aujourd’hui plus de 2 tonnes de linge, contre 1 tonne auparavant.

L’ensemble des équipes espaces verts des Ateliers du Littoral Dunkerquois est aussi désormais basé à Coudekerque-Branche. Ces nouveaux locaux permettent aux personnes accompagnées de travailler dans de meilleures conditions.

Notre quotidien, c’est d’améliorer le vôtre

Pour avoir su partager avec vous vos impressions lors de la grande brocante et de la Fête de la Nature que nous avons réussi à maintenir tout en l’adaptant au protocole sanitaire en vigueur, j’ai pu mesurer ô combien vous étiez satisfaits que la ville ne cède pas aux annulations quand cela est possible.

Beaucoup d’entre vous m’ont remercié d’avoir organisé la manifestation et m’ont dit combien la peur de l’isolement, la peur de ne plus voir l’autre, était grande !

C’est pour cela, que même si nous adaptons quasiment le quotidien en fonction des décisions préfectorales, nous faisons tout pour continuer de faire vivre notre ville en maintenant, dès que possible, les activités, les animations ou encore nos pratiques festives.

“À Coudekerque-Branche, on fait en sorte que les Coudekerquois se sentent bien dans leur ville. Et d’ailleurs, on se sent bien dans notre commune !”

Je remercie d’ailleurs, l’ensemble des acteurs de la commune que ce soient le personnel communal, les élus, les associations, les bénévoles, les présidents des clubs sportifs, puisque tous ensemble nous faisons des efforts pour réussir ce challenge difficile.

Pour exemple, malgré l’annulation du grand concert, jamais une Fête de la Nature n’a entraîné autant de débauche d’énergie de la part de l’organisation pour faire en sorte que la fête soit réussie dans les meilleures conditions.

C’est important pour nous de garantir cette qualité de ville, cette qualité de vie à Coudekerque-Branche, car comme vous avez pu le remarquer, le monde de maintenant s’éternise et il devient de plus en plus rude. Notre société connaît un soubresaut économique lié à la crise sanitaire et l’on doit craindre de nombreuses difficultés sociales.

À nous de changer de logiciel, à nous de changer de système pour surmonter le modèle dépassé et réussir à réécrire celui d’aujourd’hui. Je suis convaincu que cela passera d’abord par l’échelon des territoires et des communes. Si nous nous lâchons, derrière il n’y a plus personne.

“Le monde de maintenant s’éternise et il devient plus rude, alors changeons-le !”

 

 

Aller au contenu principal
Aller en haut