Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

urbaine

Amélioration de la ligne de bus 17

Toujours à l’écoute des habitants, Monsieur le Maire a rencontré la Communauté urbaine et la société de transports Dk’bus afin d’évoquer la possibilité d’augmenter la cadence de desserte de l’arrêt de bus de la clinique de Flandre.

Cela se justifie par le nombre croissant de patients, mais aussi le succès du cabinet d’ophtalmologie et du projet en cours de la maison de la radiologie.

La desserte d’une partie du Petit Steendam, suite aux modifications de trajet de la ligne traversant le quartier pour rejoindre Dunkerque, a aussi fait l’objet du débat.

Le pacte éducatif du Dunkerquois a été signé à Coudekerque-Branche

Trop de jeunes sont encore sans emploi et certains quittent l’école sans diplôme dans le Dunkerquois (34 % dans la CUD contre 21 % au niveau national), d’où l’importance du pacte éducatif !

Monsieur le Maire s’est rendu à la signature du pacte éducatif au lycée professionnel Fernand Léger, en présence de Georges-François Leclerc, préfet de la région Hauts-de-France, Patrice Vergriete, président de la Communauté urbaine de Dunkerque, Valérie Cabuil, rectrice de la région académique Hauts-de-France et Barbara Bailleul, conseillère départementale.

Pensez à la prime Éco-habitat de la CUD

Sans oublier les aides de la Communauté urbaine de Dunkerque avec la prime Éco-habitat qui s’adresse à l’ensemble des propriétaires privés, occupants et bailleurs, résidant sur le territoire lorsque le projet de travaux amène un gain énergétique minimum de 35%. La Prime Éco-Habitat offre un conseil personnalisé et un accompagnement global et qualitatif.

Renseignements :
Guichet unique – conseiller Habitat
00 800 283 675 (numéro vert)

L’école d’aujourd’hui fera la société de demain

Convaincu depuis toujours, de par ma formation, mais aussi au travers de mon engagement de politique locale, que la transformation de notre société passe d’abord par le renforcement du socle commun qu’est l’école.

“La ville de Coudekerque-Branche investit chaque année pour l’éducation de nos jeunes et cela représente jusqu’à 25 % des dépenses globales du budget communal : un euro sur quatre dépensé est à destination de nos enfants qui représentent notre avenir.”

Cela passe bien sûr par la partie la plus visible : les nombreux travaux d’été qui sont menés dans les établissements scolaires propriétés de la commune (17 écoles !), mais aussi par les nombreuses actions, tout au long de l’année (au nombre de 42 ! Qui dit mieux ?), proposées aux enseignants et prises en charge par la ville : les éducateurs sportifs mis à disposition, des animateurs municipaux pour sensibiliser à l’écologie urbaine et au développement durable, un professeur de « coding » pris en charge par la ville et beaucoup d’autres exemples.

“Numérique, alimentation, préserver la planète… L’école, c’est aussi l’occasion de s’ouvrir à ce monde de transition”

Si je devais revenir sur un seul exemple qui traduit ce temps d’avance pour faire l’école de demain c’est la mise en place du « coding », après un essai concluant dans plusieurs écoles l’année dernière, pour toutes les écoles élémentaires dès cette rentrée de septembre.

Le « coding » c’est l’apprentissage par le jeu du codage informatique et de la robotique. Dans certains pays anglo-saxons il est obligatoire au programme dès la classe de CP, chez nous en France, Il est obligatoire à partir du collège.

“Pour rattraper ce temps perdu par rapport aux pays voisins, la ville de Coudekerque-Branche porte elle-même ses projets d’initiation au « coding » afin que nos enfants soient armés pour les métiers de demain.”

En effet, avec la digitalisation de l’économie, une grande partie des métiers de nos enfants ne sont pas encore connus aujourd’hui, mais cela passe obligatoirement par la bonne maîtrise de l’outil de programmation informatique mais aussi les ateliers linguistiques pour apprendre gratuitement l’anglais et le néerlandais. Voilà concrètement ce que signifie agir pour l’avenir des écoles et de nos enfants.

La nature, c’est bon pour la santé et la réussite éducative

Alimentation locale, bio et circuits courts à un tarif accessible à tous, promotion de l’activité physique, sensibilisation à la nature et prévention des conduites addictives chez l’enfant, la municipalité s’attèle aussi à préserver la santé de nos écoliers.

Je vous souhaite à toutes et à tous et à toutes une belle rentrée.

 

 

Mur anti-bruit, c’est au tour de Coudekerque-Branche

Alors que le projet de mur anti-bruit semblait définitivement oublié il y a 10 ans , Monsieur le Maire a été le premier à se mobiliser à tous les échelons pour obtenir la relance de ce projet. Une carte du bruit et de ses nuisances a vu le jour, il a fallu ensuite mettre en place un plan de prévention du bruit qui a pris plusieurs années et ensuite réussir à le financer.

Longtemps, l’État (l’A16 n’est pas une autoroute payante et donc gérée par les services de l’État) qui s’était engagé, n’a pas pu financer le projet. La solution est venue de la Communauté urbaine puisque le Président, Patrice Vergriete, a entendu les arguments du Maire et a décidé de participer au co-financement du mur à l’échelle du territoire.

Ainsi, après la première phase qui se construit actuellement à proximité de Petite-Synthe, les deux portions prévues pour Coudekerque-Branche seront réalisées dès 2023 et viendra ensuite la troisième étape vers l’est de l’agglomération.

Aller au contenu principal
Aller en haut