Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

implantation

Travaux rues des Arts et Blanqui

En 2022, ce sont 6 rues qui ont bénéficié de travaux de rénovation et de l’implantation de nouveaux candélabres pour assurer la tranquillité publique d’une part et une circulation plus apaisée de l’autre.

La rénovation de la rue des Arts et de la rue Blanqui (entre la rue Pasteur et la rue des Arts dans cette première phase) est très attendue.

Les travaux vont démarrer dès le 7 novembre, selon le planning ci-dessous :

  • 7 novembre – 2 décembre : assainissement rue des Arts
  • 16 janvier – 24 février : eau potable et assainissement rue Blanqui + eau potable rue des Arts
  • Mars – avril : voirie (chaussée et trottoirs) et éclairage rues des Arts et Blanqui

Comme il le fait à chaque fois pour les projets majeurs, le maire a réuni les habitants. Les riverains de la rue Blanqui ont ainsi été concertés sur le stationnement dans la rue et ont décidé qu’il serait côté impair, en conservant le double sens de circulation (capital pour la rapidité d’intervention des pompiers). La présence du Centre de secours rue des Arts est d’ailleurs un enjeu majeur et évidemment, la rue restera en permanence accessible aux véhicules de secours.

Les commerces, à la fois ceux près de la mairie (La Cuis’in, Bella Dona, Anis coiffure et Ambiance Cuisine) que celui au milieu de la rue (le centre d’optique et d’audition Ecouter Voir) resteront eux aussi accessibles pendant les travaux.

Pendant le chantier, des déviations seront mises en place pour permettre de laisser l’accès libre à la place du Bicentenaire notamment (via la rue Jean Bart). Concernant la ligne de bus C5, l’arrêt République sera parfois inaccessible dans le sens Vieux Coudekerque vers Sainte-Germaine et les usagers devront rejoindre l’arrêt Blanqui.

À noter que ces travaux vont englober également l’arrière de la mairie et que la ville en profitera pour changer l’éclairage public, dans la même perspective que ce qui a été fait rue Ghesquière.

 

 

Sobriété énergétique tous azimuts

Avec une inflation galopante et la crise énergétique sans précédent qui touchent notre pays et parce que les communes, elles, ne peuvent pas bénéficier du tarif réglementé et du bouclier tarifaire :

“c’est toute la politique énergétique de la Commune qui est en train d’être revue.”

L’exigence de sobriété du moment est incontournable afin de limiter les dépenses supplémentaires et de ne pas devoir les répercuter sur les habitants. Face à la crise de l’énergie comme face à d’autres crises que nous avons déjà rencontrées (la crise sanitaire et la crise financière de 2008), la Ville bien sûr a déjà réagi.

C’est un plan d’actions de 23 mesures que j’ai conçu avec les équipes municipales et qui est actuellement en cours de déploiement depuis l’été. Toutes seront effectives pour l’automne au maximum.

“Pas question de chauffer une école vide le week-end ou une salle de sport lorsqu’elle est inoccupée juste par manque de vigilance du dernier utilisateur.”

Nous avons pris des mesures immédiates : la télégestion généralisée par exemple, ou l’implantation de modules sur les lampadaires pour éviter de couper l’éclairage public mais qui permettent de baisser son intensité. Nous avons aussi réalisé un audit énergétique de bâtiments où nous avons découvert des pistes d’économie, concernant des radiateurs anciens très énergivores ou des appareils surdimensionnés par rapport au volume à chauffer.

“Il nous faut aussi lancer un appel au bon sens auprès des nombreux utilisateurs de nos 50 équipements municipaux !”

La Ville ne peut pas être seule dans cette chasse au gaspi, et nous devons tous être vigilants lorsqu’on utilise un bien communal. De nombreux concitoyens me rapportent que des salles de classe ne sont pas éteintes et consomment toute la nuit. Autre exemple : des salles de sport chauffées alors qu’elles sont inoccupées, car le dernier usager a touché à la programmation (alors que c’est réservé à notre énergéticien).

Plus question en cette période d’économie nécessaire de tolérer ce type d’acte non responsable, c’est tous ensemble qu’il nous faudra relever ce défi énergétique primordial au bon fonctionnement de la commune.

Vous pouvez compter sur moi, je sais pouvoir compter sur vous

Votre Maire,

 

Destination loisirs et bien-être rue Ledru Rollin

Après l’implantation à l’été 2021 de la salle de sports We are fit, la Mars VR Arena ouvre ses portes début juillet, dans l’ancien bâtiment des Coopérateurs. Ce site va continuer de se transformer avec l’arrivée programmée de nouvelles activités.

La réalité virtuelle arrive à Coudekerque-Branche avec Mars VR Arena !

Alexandre Pruvost et Anthony Dinh ouvrent, dès ce début juillet, la Mars VR Arena, sur l’avant du bâtiment. De quoi s’agit-il ? D’un espace entièrement dédié à la réalité virtuelle, dans un univers spatial incroyable.

Vous pourrez y retrouver deux arènes de lasertag virtuel (une de 400 m² en réalité mixée, et une de 200 m² en libre déplacement classique). Mais le site propose aussi de la réalité augmentée avec un terrain de Hado, pour les fans de e-sport. Un espace de jeux d’arcades diversifiera les plaisirs.

Eux-mêmes joueurs, les deux responsables du site se sont équipés des dernières technologies, et vont également soigner l’accueil et les décors, pour la bonne réception des familles ou des groupes, en toute sécurité. Six emplois sont créés au démarrage, Mars VR Arena prévoyant déjà une vingtaine de contrats, notamment pour les étudiants, lors des périodes de pointe. Tarif moyen : 10 € pour une session de 20 minutes, 20 € l’heure.

Renseignements :
rue Ledru-Rollin 07 83 34 86 56
www.mars-arena.fr Mars VR Arena

 

Salle de fitness, spa, et d’autres surprises encore
Sur le centre d’activités de la rue Ledru-Rollin, qui accueillait autrefois l’entrepôt des Coopérateurs et qui est aujourd’hui occupé sur l’arrière par le centre d’appels Capdune, ces jeunes entrepreneurs de la région ont trouvé « the place to be », pour attirer les clients du Dunkerquois, mais aussi du Calaisis et des Flandres, grâce à la facilité d’accès, le stationnement facile, et la proximité immédiate de l’autoroute. Mais ils ne sont pas les seuls à avoir identifié ce site idéal. C’est aussi le cas depuis près d’un an pour le Centre sportif et de remise en forme, We are fit, qui a ouvert ses portes avec succès depuis un an : préparation physique, réathlétisation, coaching, chacun peut y trouver son compte, quel que soit son âge et son niveau.

Le renouveau de ce site ne va pas s’arrêter là. Cet automne, ce sont en effet les spas à thème qui ouvriront leurs portes rue Ledru-Rollin, avec le 5e site dans la région de la marque Eau Zone (le premier sur le littoral ). Hammam, sauna, jacuzzi, salon privatif, massage, chaque espace est imaginé et décoré par un artiste peintre pour recréer des univers typiques et proposer une expérience nouvelle.

Et ce n’est pas fini !

Des contacts sont en cours pour aménager également l’étage l’an prochain, en le dédiant toujours aux loisirs et à l’activité physique !

 

 

Aller au contenu principal
Aller en haut