Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

politique

Coudekerque, récompensée pour sa politique sportive

La ville vient de recevoir le 1er niveau du label « Ville active et sportive » des mains du Conseil national des villes actives et sportives. Une nouvelle distinction pour notre commune et nos sportifs !

Et de 11 !

Avec le label « Ville active et sportive », la commune reçoit sa 11ème distinction dédiée à son engagement sportif envers ses citoyens. En effet, grâce à l’investissement de tous, Coudekerque-Branche poursuit sa volonté de répondre aux nombreux enjeux sociaux que le sport représente : veiller au bien-être des Coudekerquois, soutenir nos associations locales, développer nos infrastructures ou encore créer des espaces dédiés au sport et aux rencontres entre les habitants.

Notre patience et notre motivation ont enfin été reconnues par l’attribution de ce label, une récompense pour tous les Coudekerquois !

 

Sobriété énergétique tous azimuts

Avec une inflation galopante et la crise énergétique sans précédent qui touchent notre pays et parce que les communes, elles, ne peuvent pas bénéficier du tarif réglementé et du bouclier tarifaire :

“c’est toute la politique énergétique de la Commune qui est en train d’être revue.”

L’exigence de sobriété du moment est incontournable afin de limiter les dépenses supplémentaires et de ne pas devoir les répercuter sur les habitants. Face à la crise de l’énergie comme face à d’autres crises que nous avons déjà rencontrées (la crise sanitaire et la crise financière de 2008), la Ville bien sûr a déjà réagi.

C’est un plan d’actions de 23 mesures que j’ai conçu avec les équipes municipales et qui est actuellement en cours de déploiement depuis l’été. Toutes seront effectives pour l’automne au maximum.

“Pas question de chauffer une école vide le week-end ou une salle de sport lorsqu’elle est inoccupée juste par manque de vigilance du dernier utilisateur.”

Nous avons pris des mesures immédiates : la télégestion généralisée par exemple, ou l’implantation de modules sur les lampadaires pour éviter de couper l’éclairage public mais qui permettent de baisser son intensité. Nous avons aussi réalisé un audit énergétique de bâtiments où nous avons découvert des pistes d’économie, concernant des radiateurs anciens très énergivores ou des appareils surdimensionnés par rapport au volume à chauffer.

“Il nous faut aussi lancer un appel au bon sens auprès des nombreux utilisateurs de nos 50 équipements municipaux !”

La Ville ne peut pas être seule dans cette chasse au gaspi, et nous devons tous être vigilants lorsqu’on utilise un bien communal. De nombreux concitoyens me rapportent que des salles de classe ne sont pas éteintes et consomment toute la nuit. Autre exemple : des salles de sport chauffées alors qu’elles sont inoccupées, car le dernier usager a touché à la programmation (alors que c’est réservé à notre énergéticien).

Plus question en cette période d’économie nécessaire de tolérer ce type d’acte non responsable, c’est tous ensemble qu’il nous faudra relever ce défi énergétique primordial au bon fonctionnement de la commune.

Vous pouvez compter sur moi, je sais pouvoir compter sur vous

Votre Maire,

 

Coud’fourchette passe à la vitesse supérieure

La ville de Coudekerque-Branche toujours très engagée dans sa politique de la santé passe par l’assiette renouvelle et renforce son offre des ateliers cuisine.

Plus de créneaux horaires, de nouvelles thématiques, une présence renforcée sur les deux marchés de la ville afin d’apprendre à réaliser des recettes simples, bonnes pour la santé et à prix réduit, de nouvelles activités à destination des écoliers, des centres aérés et des collégiens, on profite de la rentrée pour tout changer aux ateliers cuisine sauf sa philosophie : « Bien manger pour être en meilleure santé ! »

Renseignements : 03 28 28 95 20
Inscriptions : 03 28 29 25 21

 

Tous les légumes cuisinés proviennent du potager de la commune
Il convient de noter que l’ensemble des légumes de saison utilisés pour les recettes des ateliers cuisine sont issus de circuits courts puisqu’ils proviennent directement du potager de notre ferme pédagogique Vernaelde, cultivés par Jean-Pierre notre bénévole. Ainsi, la boucle est bouclée et ce qui compte à Coudekerque-Branche, c’est ce que l’on retrouve dans nos assiettes !

Apprenez à cuisiner comme un chef grâce aux ateliers de la Maison de quartier !

  • Atelier seniors : mardi de 16h30 à 18h30 (en période scolaire)
  • Atelier pâtisserie adultes : mercredi de 12h à 13h30 (en période scolaire)
  • Atelier tandem parents/enfants : mercredi de 17h à 18h30 (pendant les vacances)
  • Atelier pouvoir d’achat : mercredi de 17h à 18h30 (en période scolaire), lundi de 14h30 à 16h30 (pendant les vacances)
  • Atelier adultes débutants : mercredi de 19h à 20h30 (toute l’année)
  • Atelier tradition : jeudi de 9h30 à 11h (en période scolaire)
  • Atelier adultes confirmés : samedi de 9h à 10h45 (en période scolaire)
  • Atelier recette express : samedi de 9h à 12h30 (en période scolaire)
  • Atelier thématique : jeudi de 14h30 à 16h (pendant les vacances)

 

 

 

L’école d’aujourd’hui fera la société de demain

Convaincu depuis toujours, de par ma formation, mais aussi au travers de mon engagement de politique locale, que la transformation de notre société passe d’abord par le renforcement du socle commun qu’est l’école.

“La ville de Coudekerque-Branche investit chaque année pour l’éducation de nos jeunes et cela représente jusqu’à 25 % des dépenses globales du budget communal : un euro sur quatre dépensé est à destination de nos enfants qui représentent notre avenir.”

Cela passe bien sûr par la partie la plus visible : les nombreux travaux d’été qui sont menés dans les établissements scolaires propriétés de la commune (17 écoles !), mais aussi par les nombreuses actions, tout au long de l’année (au nombre de 42 ! Qui dit mieux ?), proposées aux enseignants et prises en charge par la ville : les éducateurs sportifs mis à disposition, des animateurs municipaux pour sensibiliser à l’écologie urbaine et au développement durable, un professeur de « coding » pris en charge par la ville et beaucoup d’autres exemples.

“Numérique, alimentation, préserver la planète… L’école, c’est aussi l’occasion de s’ouvrir à ce monde de transition”

Si je devais revenir sur un seul exemple qui traduit ce temps d’avance pour faire l’école de demain c’est la mise en place du « coding », après un essai concluant dans plusieurs écoles l’année dernière, pour toutes les écoles élémentaires dès cette rentrée de septembre.

Le « coding » c’est l’apprentissage par le jeu du codage informatique et de la robotique. Dans certains pays anglo-saxons il est obligatoire au programme dès la classe de CP, chez nous en France, Il est obligatoire à partir du collège.

“Pour rattraper ce temps perdu par rapport aux pays voisins, la ville de Coudekerque-Branche porte elle-même ses projets d’initiation au « coding » afin que nos enfants soient armés pour les métiers de demain.”

En effet, avec la digitalisation de l’économie, une grande partie des métiers de nos enfants ne sont pas encore connus aujourd’hui, mais cela passe obligatoirement par la bonne maîtrise de l’outil de programmation informatique mais aussi les ateliers linguistiques pour apprendre gratuitement l’anglais et le néerlandais. Voilà concrètement ce que signifie agir pour l’avenir des écoles et de nos enfants.

La nature, c’est bon pour la santé et la réussite éducative

Alimentation locale, bio et circuits courts à un tarif accessible à tous, promotion de l’activité physique, sensibilisation à la nature et prévention des conduites addictives chez l’enfant, la municipalité s’attèle aussi à préserver la santé de nos écoliers.

Je vous souhaite à toutes et à tous et à toutes une belle rentrée.

 

 

Coudekerque-Branche, engagée pour la nature et le climat

L’agglomération dunkerquoise, qui compte des Villes natures comme Coudekerque-Branche, a été choisie par l’Europe comme étant parmi les plus soucieuses du climat.

Coudekerque-Branche, qui avait déjà accueilli en 2010 de nombreuses délégations européennes quant à sa politique de retour de la nature en ville, de lutte pour la biodiversité ou encore de l’anticipation pour la non-utilisation des produits phytosanitaires, ne peut que se réjouir de jouer un rôle dans ce programme d’actions lié à la transition écologique.

 

 

La stratégie municipale contre les exclusions

L’isolement a souvent de multiples visages : celui d’une personne âgée, d’une femme seule avec des enfants, d’un enfant, d’un travailleur qui voit son pouvoir d’achat toujours plus réduit. C’est pour cela que la ville de Coudekerque-Branche mène au quotidien, au travers de toutes ses actions, une politique qui ne laisse personne sur le bord de la route.

“Alors que le dernier conseil municipal a salué la bonne gestion communale, j’ai souhaité rappeler que l’on peut bien gérer les finances de la ville tout en conservant une politique qui ne laisse personne sur le bord du chemin.”

Notre stratégie est multiple car elle touche des populations différentes, par exemple 850 personnes âgées de plus de 80 ans, et pour une grande majorité d’entre elles vivant seules, peuvent bénéficier du dispositif des visites à domicile « Mona Lisa ».

La ville œuvre aussi au quotidien pour venir en aide aux plus fragiles notamment au travers de l’espace communal de solidarité et de ses structures attenantes : la résidence Paul Schrive qui ne désemplit pas, l’EHPAD, l’accueil de jour Alzheimer, le service seniors et les foyers, le centre de soins infirmiers ou encore la référente famille.

Notre politique de lutte contre les exclusions passe aussi par la mixité dans le programme de logement, par le développement de dispositifs innovants tels que les obsèques solidaires pour tous et qui permettent souvent un gain de pouvoir d’achat, comme la mutuelle communale pour tous, la carte unique offrant des réductions dans les commerces locaux, mais aussi et surtout des tarifs communaux solidaires pour que l’ensemble de nos services soit accessible à tous quel que soit le niveau de revenu.

Par exemple, le premier tarif pour l’accueil collectif de mineurs est de 20 centimes d’euros et personne, au niveau de la restauration scolaire et des repas à domicile, ne paie plus d’un tiers du coût réel de revient ou encore notre piscine municipale qui offre des tarifs parmi les moins chers du département.

“Sans oublier bien sûr les nombreuses actions qui dans d’autres villes sont payantes et qui sont ici gratuites pour les habitants et prises en charge par la municipalité.”

Alors que le dernier conseil municipal a salué la bonne gestion communale, j’ai souhaité rappeler que l’on peut bien gérer les finances de la ville tout en conservant une politique qui ne laisse personne sur le bord du chemin au travers d’une tarification solidaire même en ce qui concerne la culture ou les spectacles.

Penser la ville pour tous est à mes yeux essentiel car on ne la construit pas sans y mettre au cœur l’ensemble de ses habitants.

 

Coudekerque-Branche, ville bienveillante

Votre Maire

Aller au contenu principal
Aller en haut