Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

facture

Pour passer l’hiver : ne rien lâcher !

Les mairies subissent l’inflation de plein fouet notamment avec le coût vertigineux de l’énergie l’envol de son prix. Cette situation s’est encore dégradée cet été, et c’est sans compter sur le fait que la moitié des réacteurs nucléaires sont aujourd’hui à l’arrêt. Nous n’avons de cesse de dénoncer cette situation depuis des mois sans réponse réelle pour l’instant du Gouvernement,

“l’Etat vole au secours des entreprises privées très énergivores mais refuse le tarif réglementé aux communes pour chauffer leurs écoles ! On marche là aussi sur la tête.”

Ce coût intenable, 335 % d’augmentation pour l’électricité et plus du doublement de la facture de gaz nécessaire au chauffage pour la ville de Coudekerque-Branche, peut entraîner des conséquences en cascade si nous n’agissons pas au plus vite.

C’est pour cela que, depuis cet été, j’ai mobilisé une bonne partie de mon énergie à mettre en place un plan d’actions de 23 mesures qui se déploie actuellement. Il fait aussi appel au bon sens des usagers, à la prise en compte de la situation de tous et à un travail de fourmi de contrôle quasi-journalier pour éviter d’un côté un chauffage non éteint ou de l’autre un éclairage oublié par le dernier utilisateur.

C’est épuisant à mener et c’est très souvent l’équipe municipale qui est sur le terrain pour ce type de contrôle au quotidien. Nous n’avons malheureusement pas d’autre choix afin d’éviter de faire payer cette inflation galopante aux Coudekerquois, ce que je me refuse bien évidemment.

Malgré cela, notre priorité d’améliorer votre quotidien est toujours chevillée au corps et les grandes actions présentées dans ce magazine concernant la santé le démontrent ô combien.

Des actions innovantes risquent d’être encore confortées, je le souhaite ardemment, par une mesure supplémentaire que nous sommes en train de mener avec l’Agence Régionale de Santé

“afin de pouvoir, dans un centre de soins municipal, permettre des permanences de médecins généralistes retraités qui seraient sous contrat avec la Ville. Ce qui renforcerait un peu plus l’offre de médecins généralistes et soulagerait ceux en place dans la commune qui ne peuvent plus prendre de nouveaux patients.”

Nous ne réussirons à surmonter cette crise énergétique et ses lourdes conséquences que si tout le monde s’y met.

 

Votre Maire

 

 

Économie d’énergie à l’échelle de la commune

L’explosion des coûts de l’énergie (car les communes n’ont pas le droit d’être au tarif réglementé et subissent déjà de plein fouet les hausses du marché), à laquelle est confrontée la commune, entraîne un plan d’actions raisonné afin de limiter les dépenses supplémentaires et de ne pas devoir les répercuter sur les habitants.

+45% : C’est l’augmentation moyenne du coût déjà constatée dans la facture d’énergie pour la commune entre l’année dernière et cette année.

1,2 million d’euros : C’est le coût supplémentaire pour les factures de gaz, d’électricité et de fioul dans le budget communal.

23 : C’est le nombre de mesures d’économie établies par Monsieur le Maire et mises en place depuis l’été, qui seront toutes effectives cet automne. Ces mesures s’ajoutent par ailleurs à celles pratiquées depuis de nombreuses années.

La ville a pris des mesures et lance un appel au bon sens envers les utilisateurs des très nombreux équipements municipaux dans cette chasse au gaspi, comme veiller à éteindre en partant, ne pas toucher aux programmations de chauffage des équipements pour éviter de chauffer une salle de sports lorsqu’elle est inoccupée par exemple.

 

 

Compteur Linky : comment éviter le surcoût en 2023

Dès 2023, les personnes refusant l’installation d’un compteur Linky devront payer un surcoût sur leur facture d’électricité. A compter du 1er janvier 2023, les consommateurs auront un surcoût de 8,30 € facturé tous les deux mois soit presque 50 € à l’année jusqu’à l’installation du compteur Linky.

Cependant, afin d’éviter la facturation supplémentaire d’Enedis pour la non-pose du compteur, vous devez fournir une relève de l’index de consommation en 2022, effectuée vous-mêmes avant le 1er janvier 2023. En effet, le supplément ne serait facturé qu’aux personnes n’ayant pas installé le compteur Linky ni effectué une relève de l’index de consommation depuis plus de 12 mois.

En revanche, si d’ici 2025 vous n’avez pas encore installé le compteur Linky, fournir l’index de consommation ne sera plus suffisant pour éviter de payer un surcoût.

Vous pouvez joindre le numéro suivant afin d’obtenir plus d’informations : 0970 831 970 (du lundi au vendredi de 8h à 17h).

 

 

2022-07-04T16:19:59+02:004 juillet, 2022|Catégories : A la une, Divers|Mots-clés : , , , , , , , , |

Ouverture de deux espaces de proximité pour accompagner les seniors

Un Français sur quatre est mal à l’aise avec l’informatique. Une situation qui peut devenir un problème pour accomplir des démarches administratives, qui se réalisent de plus en plus par internet. Pour vous aider, la ville ouvre des espaces numériques de proximité.

Déclarer ses impôts, rechercher un emploi, demander une bourse d’études, régler une facture : pour certains, les démarches administratives en ligne restent complexes. Cela concerne les seniors, mais pas uniquement. Désormais, les personnes les plus éloignées des nouvelles technologies bénéficient d’ateliers spécifiques afin de prendre en main l’outil informatique. En effet, la ville a recruté un animateur spécialisé pour accompagner les débutants et les seniors, dans un objectif de faire du sur mesure.

Il ne s’agit pas, comme dans les cyber-centres d’autrefois, d’apprendre de manière fastidieuse avec un écran et un clavier, mais de s’adapter aux demandes individuelles de chacun. Vous pouvez par exemple venir avec votre propre matériel (un ordinateur portable, une tablette, voire un smartphone) pour une prise en main ou vous perfectionner dans son utilisation.

Vous pouvez aussi exprimer un besoin pratique (faire une démarche, archiver des photos, connaître le fonctionnement des réseaux sociaux), ces ateliers y répondront simplement, soit par un suivi individuel, soit en petits groupes. Ces initiations sont gratuites, alors n’ayez plus d’appréhension et lancez-vous !

Renseignements

  • Espace Jean Macé : rue Kléber, 03 28 20 00 38
  • Centre social Josette Bulté : rue Hoche, 03 28 63 01 90
  • Maison de quartier du Vieux Coudekerque : rue Gustave Fontaine, 03 28 28 95 20.
Aller au contenu principal
Aller en haut