Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

écoles

Les collégiens de Boris Vian nettoient la nature

Dans le cadre de leur parcours citoyen, les éco-délégués, ainsi que les élèves de la SEGPA du collège Boris Vian, ont participé à l’action « Nettoyons la nature ».

Cette année, ce sont près de 180 kg de déchets divers qui ont été ramassés aux abords du parc par les 60 élèves du collège et leurs enseignants.

Pour passer l’hiver : ne rien lâcher !

Les mairies subissent l’inflation de plein fouet notamment avec le coût vertigineux de l’énergie l’envol de son prix. Cette situation s’est encore dégradée cet été, et c’est sans compter sur le fait que la moitié des réacteurs nucléaires sont aujourd’hui à l’arrêt. Nous n’avons de cesse de dénoncer cette situation depuis des mois sans réponse réelle pour l’instant du Gouvernement,

“l’Etat vole au secours des entreprises privées très énergivores mais refuse le tarif réglementé aux communes pour chauffer leurs écoles ! On marche là aussi sur la tête.”

Ce coût intenable, 335 % d’augmentation pour l’électricité et plus du doublement de la facture de gaz nécessaire au chauffage pour la ville de Coudekerque-Branche, peut entraîner des conséquences en cascade si nous n’agissons pas au plus vite.

C’est pour cela que, depuis cet été, j’ai mobilisé une bonne partie de mon énergie à mettre en place un plan d’actions de 23 mesures qui se déploie actuellement. Il fait aussi appel au bon sens des usagers, à la prise en compte de la situation de tous et à un travail de fourmi de contrôle quasi-journalier pour éviter d’un côté un chauffage non éteint ou de l’autre un éclairage oublié par le dernier utilisateur.

C’est épuisant à mener et c’est très souvent l’équipe municipale qui est sur le terrain pour ce type de contrôle au quotidien. Nous n’avons malheureusement pas d’autre choix afin d’éviter de faire payer cette inflation galopante aux Coudekerquois, ce que je me refuse bien évidemment.

Malgré cela, notre priorité d’améliorer votre quotidien est toujours chevillée au corps et les grandes actions présentées dans ce magazine concernant la santé le démontrent ô combien.

Des actions innovantes risquent d’être encore confortées, je le souhaite ardemment, par une mesure supplémentaire que nous sommes en train de mener avec l’Agence Régionale de Santé

“afin de pouvoir, dans un centre de soins municipal, permettre des permanences de médecins généralistes retraités qui seraient sous contrat avec la Ville. Ce qui renforcerait un peu plus l’offre de médecins généralistes et soulagerait ceux en place dans la commune qui ne peuvent plus prendre de nouveaux patients.”

Nous ne réussirons à surmonter cette crise énergétique et ses lourdes conséquences que si tout le monde s’y met.

 

Votre Maire

 

 

Une piste de Junicode en cours de réalisation

Coudekerque-Branche accompagne ses jeunes en termes de sécurité routière (permis piéton, journée de la prévention routière, ralentisseurs et signalétiques à proximité des écoles). Afin de poursuivre la travail mené, la commune est en train de créer une piste complètement sécurisée pour l’apprentissage du vélo pour les enfants.

Cette zone d’évolution ouverte à tous, avec panneaux de signalisation du code de la route et marquage au sol, est en cours de réalisation à proximité de la salle Faber dans le Grand Steendam. Elle sera opérationnelle et accessible à tous à partir de courant novembre 2022.

 

Face à la crise de l’énergie, la ville réagit

Monsieur le Maire et l’équipe municipale ont déjà mené de nombreuses actions par le passé pour trouver des pistes d’économies (sans jamais toucher aux services proposés aux habitants) lors de la grave situation financière (quasi faillite) découverte en 2008 et héritée de l’ancienne équipe municipale. Aujourd’hui, c’est plus loin encore qu’il faut aller dans le domaine précis de la sobriété énergétique du fait de la conjoncture nationale.

La municipalité met en place des actions  pour faire face à la crise énergétique :

  • Les panneaux lumineux sont éteints la nuit.
  • Le recours au papier est limité dans les services municipaux (le prix de la tonne de papier est passé de 500 à 800 euros).
  • Des économies d’énergie sont réalisées en effectuant des travaux dans les bâtiments, notamment les écoles.
  • L’utilisation des chaufferies est optimisée dans les salles des bâtiments communaux.
  • Les éclairages et les chauffages sont mis en marche en optimisant les temps d’utilisation des bâtiments sportifs.
  • Les systèmes de ventilation sont optimisés en ne démarrant pas trop tôt.
  • Des détecteurs de présence sont mis en place dans nombre d’escaliers et de toilettes des bâtiments pour éviter des éclairages en continu.
  • Un plan pluriannuel de changement des gros équipements (fours dans les cantines, lave-linge…) permet d’acquérir des appareils moins énergivores.
  • L’éclairage public ne sera pas éteint la nuit. La ville a fait le choix de moduler son intensité plutôt que de le couper. Il n’est pas nécessaire d’avoir le même niveau d’éclairage à 20 et à 4h du matin.

En effet, l’éclairage public est un élément de tranquillité publique et de lutte contre l’insécurité. La municipalité va donc augmenter le nombre de variateurs pour équiper encore plus de candélabres qu’aujourd’hui.

 

 

Kits de rentrée scolaire

Les kits de rentrée scolaire seront désormais distribués à la fin de la grande section maternelle

Les kits de rentrée scolaire (très complets et établis en concertation avec les professeurs des écoles) offerts par la municipalité sont désormais distribués à la fin de la grande section maternelle pour les élèves qui entrent en CP. La ville a souhaité décaler cette distribution en juin, dès cette année, afin qu’aucun parent n’ait à acheter ses fournitures et se retrouve avec des doublons.

Des futurs éducateurs sportifs dans les structures coudekerquoises

Dans le cadre d’un partenariat entre la ville, EDO (organisme de formation) et l’inspection académique, des jeunes apprentis de la formation BPJEPS Activités physiques pour tous intégreront les écoles de la ville pour des cours pratiques et pédagogiques.

La ville est fière d’apporter son soutien à ces jeunes pousses, avenir sportif de notre territoire !

 

 

 

Bien grandir à Coudekerque-Branche

L’éducation est le premier budget de la ville. Chaque année, de gros travaux sont engagés dans tous les établissements afin d’accueillir les enfants et leurs enseignants dans les meilleures conditions.

Poursuite, comme l’an dernier, des aménagements paysagers de plusieurs entrées d’écoles, nouvelles fenêtres, conforts thermiques ainsi que l’installation de nouveaux jeux dans certaines cours de récréation, rénovation en peinture de 18 salles de classes, nouveaux mobiliers pour 8 classes et dotation des kit robotiques pour les écoles qui ne l’étaient pas encore…

Voici quelques exemples de travaux d’été réalisés par la commune pendant les grandes vacances mais qui n’en étaient pas pour tout le monde au regard des nombreux chantiers menés dans les établissements scolaires (500 000 € de travaux neufs investis).

 

L’école d’aujourd’hui fera la société de demain

Convaincu depuis toujours, de par ma formation, mais aussi au travers de mon engagement de politique locale, que la transformation de notre société passe d’abord par le renforcement du socle commun qu’est l’école.

“La ville de Coudekerque-Branche investit chaque année pour l’éducation de nos jeunes et cela représente jusqu’à 25 % des dépenses globales du budget communal : un euro sur quatre dépensé est à destination de nos enfants qui représentent notre avenir.”

Cela passe bien sûr par la partie la plus visible : les nombreux travaux d’été qui sont menés dans les établissements scolaires propriétés de la commune (17 écoles !), mais aussi par les nombreuses actions, tout au long de l’année (au nombre de 42 ! Qui dit mieux ?), proposées aux enseignants et prises en charge par la ville : les éducateurs sportifs mis à disposition, des animateurs municipaux pour sensibiliser à l’écologie urbaine et au développement durable, un professeur de « coding » pris en charge par la ville et beaucoup d’autres exemples.

“Numérique, alimentation, préserver la planète… L’école, c’est aussi l’occasion de s’ouvrir à ce monde de transition”

Si je devais revenir sur un seul exemple qui traduit ce temps d’avance pour faire l’école de demain c’est la mise en place du « coding », après un essai concluant dans plusieurs écoles l’année dernière, pour toutes les écoles élémentaires dès cette rentrée de septembre.

Le « coding » c’est l’apprentissage par le jeu du codage informatique et de la robotique. Dans certains pays anglo-saxons il est obligatoire au programme dès la classe de CP, chez nous en France, Il est obligatoire à partir du collège.

“Pour rattraper ce temps perdu par rapport aux pays voisins, la ville de Coudekerque-Branche porte elle-même ses projets d’initiation au « coding » afin que nos enfants soient armés pour les métiers de demain.”

En effet, avec la digitalisation de l’économie, une grande partie des métiers de nos enfants ne sont pas encore connus aujourd’hui, mais cela passe obligatoirement par la bonne maîtrise de l’outil de programmation informatique mais aussi les ateliers linguistiques pour apprendre gratuitement l’anglais et le néerlandais. Voilà concrètement ce que signifie agir pour l’avenir des écoles et de nos enfants.

La nature, c’est bon pour la santé et la réussite éducative

Alimentation locale, bio et circuits courts à un tarif accessible à tous, promotion de l’activité physique, sensibilisation à la nature et prévention des conduites addictives chez l’enfant, la municipalité s’attèle aussi à préserver la santé de nos écoliers.

Je vous souhaite à toutes et à tous et à toutes une belle rentrée.

 

 

Collectionnez Coudekerque-Branche

Dans le cadre du programme éducatif global lancé il y a plusieurs années, la ville mène avec les écoliers une action d’éducation civique et de citoyenneté. L’an dernier, par exemple, tous les écoliers avaient reçu un livret sur le devoir de mémoire et les élèves de CM s’étaient rendus sur les lieux de mémoire de la 1ère Guerre mondiale (Vimy et Notre Dame de Lorette). Cette année, c’est le patrimoine communal qui est à l’honneur avec la création d’un album Panini !

La ville a donc souhaité sensibiliser ses écoliers au patrimoine communal et l’anniversaire des 230 ans de la création de Coudekerque-Branche n’y est pas étranger ! Elle a décidé de créer son propre album Panini collector de 30 vignettes et d’en offrir un à chaque élève des écoles élémentaires. Près de 1 100 albums ont déjà été distribués. Les enfants collectionnent les vignettes tout en découvrant les facettes du patrimoine coudekerquois.

Ainsi, ils pourront mieux faire connaissance avec leur commune, mais aussi son histoire, ses bâtiments, son avenir à travers les 30 images, parmi lesquelles : l’Hôtel de ville, le Monument aux Morts, le restaurant Le Soubise (le plus ancien bâtiment de la ville), le château Lesieur, le pont Saint-Georges, la Maison de la Mémoire, le centre culturel Aragon, l’espace Jean Vilar, mais aussi le camp multi-époques ou encore la fresque Mikko Umi.

 

 

Mon parti : c’est Coudekerque-Branche

À partir de septembre, quelques mois avant les élections municipales, la réglementation interdit aux maires d’écrire un édito. Ces quelques lignes sont donc les dernières avant quelques mois.

L’occasion m’est ainsi donnée de m’adresser directement à chacun et chacune d’entre vous pour vous indiquer que les fondamentaux n’ont pas varié depuis 11 ans que vous m’avez témoigné confiance à la tête de votre commune.

“Quel que soit le dossier traité, finances, écoles, grands chantiers ou organisation des animations de l’été, les fondamentaux restent les mêmes : le respect de la parole donnée, l’écoute des habitants, la cohérence, l’action au quotidien.”

En effet, lorsque l’on est Maire de sa ville natale, on gomme tout esprit partisan pour travailler dans l’intérêt du bien commun de tous. Je n’ai qu’un seul parti : c’est Coudekerque-Branche.

Les nombreuses animations de l’été mais aussi quelques grands chantiers qui ont désormais démarré, démontrent, si besoin était, un concentré d’actions pour cette fin d’année 2019 qui va permettre d’améliorer encore notre ville.

“La bonne santé financière retrouvée de notre commune va nous permettre de tenir 100 % de nos engagements. C’est pour moi une vraie fierté.”

Les beaux projets se poursuivent, la ville continue de se transformer et surtout, elle reste une ville bienveillante pour tous.

Je vous souhaite à tous un bel été dans notre commune, où j’aurai le plaisir de vous rencontrer.

À nous de bâtir une ville toujours meilleure !

“J’ai une foi inébranlable en Coudekerque-Branche et en son avenir”

Votre Maire

 

 

Aller au contenu principal
Aller en haut