Pour contacter la police municipale :
0 800 00 59 00 (n°vert)

apprentissage

Apprentissage de la natation

Malgré la démolition de l’ancienne piscine, les cours de natation continuent !

La commune a décidé de maintenir les cours de natation, essentiels pour les enfants, à la piscine de Mardyck. Un effort conséquent fourni par la ville qui finance les transports et les créneaux d’ouverture de la piscine durant toute la période de fermeture de notre équipement.

Une piste de Junicode en cours de réalisation

Coudekerque-Branche accompagne ses jeunes en termes de sécurité routière (permis piéton, journée de la prévention routière, ralentisseurs et signalétiques à proximité des écoles). Afin de poursuivre la travail mené, la commune est en train de créer une piste complètement sécurisée pour l’apprentissage du vélo pour les enfants.

Cette zone d’évolution ouverte à tous, avec panneaux de signalisation du code de la route et marquage au sol, est en cours de réalisation à proximité de la salle Faber dans le Grand Steendam. Elle sera opérationnelle et accessible à tous à partir de courant novembre 2022.

 

Apprentissage des langues : le flamand n’est pas oublié

À Coudekerque-Branche, l’apprentissage gratuit des langues est très présent : l’anglais et le néerlandais dans le cadre des ateliers linguistiques pour tous les écoliers ainsi que l’anglais, l’espagnol et le polonais pour les adultes au Centre Social et à la Maison de quartier.

Mais Coudekerque-Branche n’oublie pas ses racines, en partenariat avec SOS Blootland, des causeries en flamand ont lieu durant toute l’année. Découvrez la première le vendredi 16 septembre à 14h à l’Espace Jean Vilar.

 

Renseignements :
Association SOS Blootland
03 28 62 01 95 sosblootland@gmail.com
www.sos-blootland.com

Des apprentis reconnus nationalement

Louis Pierru, futur ingénieur que la ville a accueilli en apprentissage, a été reconnu au niveau national pour la qualité de son travail. Cela démontre bien la bonne maîtrise de l’apprentissage au sein de la municipalité démarré il y a 10 ans.

A savoir que pour l’année scolaire 2021-2022, la ville a accueilli 9 apprentis.

 

 

L’école d’aujourd’hui fera la société de demain

Convaincu depuis toujours, de par ma formation, mais aussi au travers de mon engagement de politique locale, que la transformation de notre société passe d’abord par le renforcement du socle commun qu’est l’école.

“La ville de Coudekerque-Branche investit chaque année pour l’éducation de nos jeunes et cela représente jusqu’à 25 % des dépenses globales du budget communal : un euro sur quatre dépensé est à destination de nos enfants qui représentent notre avenir.”

Cela passe bien sûr par la partie la plus visible : les nombreux travaux d’été qui sont menés dans les établissements scolaires propriétés de la commune (17 écoles !), mais aussi par les nombreuses actions, tout au long de l’année (au nombre de 42 ! Qui dit mieux ?), proposées aux enseignants et prises en charge par la ville : les éducateurs sportifs mis à disposition, des animateurs municipaux pour sensibiliser à l’écologie urbaine et au développement durable, un professeur de « coding » pris en charge par la ville et beaucoup d’autres exemples.

“Numérique, alimentation, préserver la planète… L’école, c’est aussi l’occasion de s’ouvrir à ce monde de transition”

Si je devais revenir sur un seul exemple qui traduit ce temps d’avance pour faire l’école de demain c’est la mise en place du « coding », après un essai concluant dans plusieurs écoles l’année dernière, pour toutes les écoles élémentaires dès cette rentrée de septembre.

Le « coding » c’est l’apprentissage par le jeu du codage informatique et de la robotique. Dans certains pays anglo-saxons il est obligatoire au programme dès la classe de CP, chez nous en France, Il est obligatoire à partir du collège.

“Pour rattraper ce temps perdu par rapport aux pays voisins, la ville de Coudekerque-Branche porte elle-même ses projets d’initiation au « coding » afin que nos enfants soient armés pour les métiers de demain.”

En effet, avec la digitalisation de l’économie, une grande partie des métiers de nos enfants ne sont pas encore connus aujourd’hui, mais cela passe obligatoirement par la bonne maîtrise de l’outil de programmation informatique mais aussi les ateliers linguistiques pour apprendre gratuitement l’anglais et le néerlandais. Voilà concrètement ce que signifie agir pour l’avenir des écoles et de nos enfants.

La nature, c’est bon pour la santé et la réussite éducative

Alimentation locale, bio et circuits courts à un tarif accessible à tous, promotion de l’activité physique, sensibilisation à la nature et prévention des conduites addictives chez l’enfant, la municipalité s’attèle aussi à préserver la santé de nos écoliers.

Je vous souhaite à toutes et à tous et à toutes une belle rentrée.

 

 

Aller au contenu principal
Aller en haut